Tribune libre de Jean Hugues Ratenon :

Emploi d'avenir: Une bonne nouvelle et mauvaise


Publié / Actualisé
Dans l'arrêté du 28 novembre 2017 fixant un montant expérimental de l'aide de l'Etat pour les emplois d'avenir conclus à La Réunion (voir JO), le Gouvernement annonce que la prise en charge par l'État d'un emploi d'avenir est maintenu à 90% à La Réunion du 1er juillet 2017 au 31 décembre 2017 (Photo d'illustration D.R.)
Dans l'arrêté du 28 novembre 2017 fixant un montant expérimental de l'aide de l'Etat pour les emplois d'avenir conclus à La Réunion (voir JO), le Gouvernement annonce que la prise en charge par l'État d'un emploi d'avenir est maintenu à 90% à La Réunion du 1er juillet 2017 au 31 décembre 2017 (Photo d'illustration D.R.)

Je me réjouis d'une décision enfin censée de ce Gouvernement mais je regrette qu'il ait fallu attendre le 1er décembre pour faire cette annonce. Tant d'inquiétudes chez les bénéficiaires, les employeurs qui n'ont pas renouvelé ces contrats devant les tergiversations des ministres. Des services ont été déstabilisés, des chantiers ont été arrêtés... Le triste constat d'une politique au jour le jour, sans offrir de perspectives. Les difficultés que cela a assurément engendré en outre des ruptures anticipées de contrats.

Par ailleurs, une question vient tout de suite à l'esprit: que se passera-t-il après le 31 décembre 2017 ? Alors que ce type de contrat est signé pour au minimum 1 an et 3 ans maximum avec les prolongements, renouvellements.

Or, l'article 2 de l'arrêté du 28 novembre, stipule que la prise en charge à 90% est applicable à toute aide à l'insertion professionnelle attribuée au titre d'un emploi d'avenir du 1er juillet au 31 décembre 2017.

Ce qui veut donc dire:

1) qu’après le 31 décembre il n'y a plus de financement de poste, donc licenciement, incertitude ?

2) tous les contrats signés jusqu'au 31 décembre sont valables au minimum pour 1 an et maximum 3 ans avec une prise en charge par l'État à 90%.

Je regrette cette méthode imposée par le Gouvernement dans la gestion ces derniers contrats et j'invite les associations et toutes les structures à en faire rapidement la demande de prise en charge pour 2018.

Jean Hugues Ratenon
Député de la Réunion

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !