Tribune libre de Jean-Hugues Ratenon :

CHU : "Qui est coupable de cette situation ?"


Publié / Actualisé
Le député Jean-Hugues Ratenon a écrit le mardi 5 décembre 2017 un courrier à destination de la chef de l'IGAS sur la situation du Centre hospitalier Universitaire de La Réunion. Nous publions ci-après l'intégralité du courrier du parlementaire. (Photo d'archives)
Le député Jean-Hugues Ratenon a écrit le mardi 5 décembre 2017 un courrier à destination de la chef de l'IGAS sur la situation du Centre hospitalier Universitaire de La Réunion. Nous publions ci-après l'intégralité du courrier du parlementaire. (Photo d'archives)

 

Depuis plusieurs mois des informations alarmantes circulent en lien avec le rapport de la mission de contrôle de vos services sur le Centre Hospitalier Universitaire de la Réunion. Suite à des mouvements de grève en début d'année, des engagements avaient été pris et le gel des suppressions de postes avait permis d'aboutir à un protocole d'accord.

Des efforts étaient également demandés pour résorber le déficit récurent de l'établissement hospitalier. Malheureusement, aucune décision n'a été prise en ce sens et les difficultés financières se sont aggravées au fil des années.

La Copermo qui devait se réunir il y a 3 mois a été reportée 4 fois et une nouvelle réunion serait programmée pour le 31 janvier. Aujourd'hui, compte tenu des informations qui circulent et des propos du Directeur du CHU Réunion sur les inévitables suppressions de postes, est ce aux contribuables de payer d'éventuelles erreurs de gestion ou de désengagement de l'Etat ? Qui est coupable de cette situation ?

Le personnel tout comme les patients sont très inquiets et je déplore qu'en dehors des suppressions de postes, la direction ne recherche pas d'autres sources d'économie.
Aussi devant la gravité de la situation et des inquiétudes soulevées dans la population et chez le personnel, je vous demande un rendez vous afin que vous m'apportiez des informations sur la situation réelle du CHU de la Réunion et quelles sont vos préconisations.

Le député Jean-Hugues Ratenon
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !