[VIDÉOS] La mobilisation continue au CHU :

FO va rejoindre la grève lancée par la CFDT


Publié / Actualisé
Ce mercredi 31 janvier 2018, la grève illimitée continue au Centre hospitalier universitaire (CHU) Nord sur le site de Bellepierre. Un deuxième jour de mobilisation avec plus de 120 personnes rassemblées dans la matinée à l'appel de la Confédération française démocratique du travail (CFDT) "Santé-Sociaux" dont environ 80 membres du personnel venus sur leur temps de pause. L'occasion d'entendre les prises de parole des syndicalistes des autres fédérations de la CFDT. Le moment aussi d'appeler les troupes à maintenir la pression contre plusieurs points du plan de retour à l'équilibre (PRE) présenté ce mercredi à Paris au ministère de la Santé par Lionel Calenge. Force ouvrière (FO) section "Santé" vient également de déposer un préavis de grève pour le 7 février.
Ce mercredi 31 janvier 2018, la grève illimitée continue au Centre hospitalier universitaire (CHU) Nord sur le site de Bellepierre. Un deuxième jour de mobilisation avec plus de 120 personnes rassemblées dans la matinée à l'appel de la Confédération française démocratique du travail (CFDT) "Santé-Sociaux" dont environ 80 membres du personnel venus sur leur temps de pause. L'occasion d'entendre les prises de parole des syndicalistes des autres fédérations de la CFDT. Le moment aussi d'appeler les troupes à maintenir la pression contre plusieurs points du plan de retour à l'équilibre (PRE) présenté ce mercredi à Paris au ministère de la Santé par Lionel Calenge. Force ouvrière (FO) section "Santé" vient également de déposer un préavis de grève pour le 7 février.

 

La grève ne va pas s'arrêter. Elle se poursuivra ce jeudi avec un troisième jour pour ce mouvement social. D'autant plus que FO-CHU va entrer dans la danse. Un préavis de grève entrera en vigueur mercredi prochain.

"Nous attendions le passage du dossier en COPERMO pour nous mettre en grève après. Sauf que la CFDT a été plus rapide que nous. Tous les hôpitaux ont les mêmes problèmes. On a donc mis un préavis de grève départemental pour le 7 février. Nous irons sur les différents sites pour informer et démarrer la grève", précise par téléphone Gilbert King-Soon, secrétaire général de l'organisation.

Lire aussi : Hôpital - Le CHU joue son avenir à Paris

Une convergence des luttes dont se félicite Expédit Lock-Fat, secrétaire général CFDT "Santé-Sociaux". Il tend la main à d'autres syndicats. Retrouvez ses explications dans l'interview suivante. Il espère mener des actions communes.

 

 

Selon lui, le combat syndical doit continuer afin d'accompagner le personnel précaire. Les représentants syndicaux CFDT exigent toujours d'ajouter une dimension sociale à ce PRE. Notamment concernant le non-renouvellement des 1.200 contractuels.

Expédit Lock-Fat revient également sur le mouvement symbolique organisé ce mercredi. Le député Jean-Hugues Ratenon est passé voir les grévistes affirme-t-il.

Lire aussi : Grève au CHU - Pas de conséquences pour les usagers

Avec la poursuite de la grève, un point sera effectué chaque jour au personnel du CHU. La CFDT attend la réponse du COPERMO même si l'organisation ignore la date de la décision dans ce dossier. Écoutez sa réponse.

 

 

Lionel Calenge, le directeur général du CHU, demandera une aide à l'investissement de 50 millions d'euros au Comité pour la performance et pour la modernisation de l'offre de soins (COPERMO). Il tentera aussi de convaincre de l'efficacité des mesures d'économie : 30 millions d'euros sur 5 ans avec entre autres la suppression de 155 postes et la fermeture de plusieurs lits d'hospitalisation.

Le syndicaliste de la CFDT salue également la démission de leur fonction administrative des 34 chefs de service et de pôle afin de protester contre le PRE. Une manière de contester ce plan et de désavouer l'actuelle équipe de direction.

 

 

La mobilisation se poursuit sur tous les fronts. Les syndicalistes espèrent l'amplifier le 7 février prochain avec le renfort de FO dans ce combat. Pour les usagers du CHU, il n'y a toujours aucune conséquence avec les réquisitions du personnel et le service minimum.

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !