Tribune libre de David Lorion :

La situation des Urgences au sein du CHU appelle une réaction rapide du ministère


Publié / Actualisé
La situation des Urgences au sein du CHU appelle une réaction rapide du ministère de la Santé et de la direction du CHU. Suite à l'interpellation du personnel soignant aux Députés et au mouvement de débrayage ce jour (mercredi 21 février 2018 - ndlr) devant les Urgences CHU Sud , je remettrai ce jour un courrier à 18H à Madame La Ministre de la Santé et des Solidarités Madame Agnès Buzin lors de son intervention devant la Délégation à l'Outre-Mer à l'Assemblée Nationale.
La situation des Urgences au sein du CHU appelle une réaction rapide du ministère de la Santé et de la direction du CHU. Suite à l'interpellation du personnel soignant aux Députés et au mouvement de débrayage ce jour (mercredi 21 février 2018 - ndlr) devant les Urgences CHU Sud , je remettrai ce jour un courrier à 18H à Madame La Ministre de la Santé et des Solidarités Madame Agnès Buzin lors de son intervention devant la Délégation à l'Outre-Mer à l'Assemblée Nationale.

Dans cette seconde lettre (une première lui avait déjà été adressée le 6 février 2018 restée sans réponse), je vais rappeler la situation de vétusté et d’inadaptation des locaux des Urgences prévus pour 85 passages jour, alors que ce sont 140 passages par 24 h avec des pics allant jusqu'a 160. Les conditions d'hygiène et de sécurité ne sont pas remplies et la situation pousse à une maltraitance involontaire des patients (Scènes de violence, décompensation psychiatrique, patients alcoolisés, plaies hémorragiques,…). Cet état de fait est inacceptable pour les élus que nous sommes. Pourtant elle dure maintenant depuis plusieurs années mettant la population en danger.

La promiscuité et le nombre insuffisant du personnel face à des entrées qui croissent de 10% chaque année deviennent insupportables et  la promesse de la direction de faire des travaux de l'espace d'accueil paraît bien éloignée des urgences exprimées. Des travaux des Urgences doivent être programmés avant 2019 pour une extension rapide des locaux. Des nouveaux effectifs doivent être déployés car les urgences vont craquer.

David Lorion
Député de La Réunion
4ème circonscription (Saint-Pierre, Saint-Joseph, La Petite-Ile)
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !