Courrier des lecteurs de Manyèl :

La pente 45


Publié / Actualisé
Inn dalon Justin la di alï konmsa : " Sanm pou li kréol rényoné l'apré disparète. " Tèl lï la antann sa, Justin la tonm mavouz : " Ankor in moun pou pans in n'afèr konmsa ? Figir azot li la di amoin, i fo mi poz ma pate atèr, pars a tro marsh tète an l'èr moin lé riskab pa oir la vérité zamé... la vérité sé ké lo fransé l'apré manj lo kréol rényoné konm i manz zaran. Kaziman, l'apré vir son po d'jak... Si mi di azot son réfléksyon la zète amoin dann in virvir pa posib ! "
Inn dalon Justin la di alï konmsa : " Sanm pou li kréol rényoné l'apré disparète. " Tèl lï la antann sa, Justin la tonm mavouz : " Ankor in moun pou pans in n'afèr konmsa ? Figir azot li la di amoin, i fo mi poz ma pate atèr, pars a tro marsh tète an l'èr moin lé riskab pa oir la vérité zamé... la vérité sé ké lo fransé l'apré manj lo kréol rényoné konm i manz zaran. Kaziman, l'apré vir son po d'jak... Si mi di azot son réfléksyon la zète amoin dann in virvir pa posib ! "

Sa, kestyon Justin la, i pé pa shap kokotèt toute la bann rényoné : kozé kréol, lé riskab lï sa mor ? Bann Corses, 40 ans dsa, inpé narté di azot : " Kozé corse i sa mor ! ", toute lö dents banna narté déor : out kokotèt lé en l’eau ! Mésöman zördi ?

" L’usage courant de la langue corse décline année après année… Selon le dernier recensement de l’Insee, qui date de 2004, 45% de la population adulte de l’île, soit 90.000 personnes, s’exprime en corse dans la vie courante. Un sondage plus récent, réalisé par Opinion Way en novembre 2015 auprès de 508 personnes représentatives de la population corse, indiquait que 42% de la population parlait bien (28%) ou assez bien (14%) le corse. Un chiffre bien plus élevé que les autres langues régionales (environ 30% des Basques parleraient basque et 5% des Bretons parleraient breton) mais qui ne cesse de diminuer d'année en année.

En 1977, près de 80% des Corses parlaient la langue de l’île, selon l’Insee. Un chiffre tombé à 64% en 1995, avant de passer en dessous des 50% à l’aube des années 2000… Principale explication : les parents corsophones ne seraient plus que 10% à transmettre leur langue à leurs enfants. " (Gaétan Supertino, Europe I, 3 janvier 2018)

Anou rényoné, somanké, la kantité dömoune i koz kréol lé plï for, zördï, sad bann corses zördi. Mésöman, la kantité kréol i koz kréol zördï lé parey la kantité Corses té i koz corse vingt ans dsa, lèrk an misouk kozé corse té apö bat andsandan. Nout kantité dömoune i koz kréol zördï i défann pa nou la fine guingne minm pente 45.

Aou-la, aou minm pö di konmsa : dawar mö kokotèt lé piké ! Alé aou ! Malgré, fé parey amwin : dömann bann papa-monmon kréol ou koz avek, kissa danlta i koz kréol sanm zot marmay ? Dösuit ou sa konprann ! Inn lané sï lot, i wa pa la kantité papa-monmon-la i diminï firamizïr : lèrk ou komans war, fine trop tard…

Astèr, anou dalon Justin ! Pa bözwin ni sava vavang, pa bözwin ni ral zamal ! Kinm lö kèr i sa bat dann nout dos, kinm kapkap i sa monte sï nout kor, nou na la fors ek lö kouraz argard anfass lö fransh vérité : kozé kréol la fine guingne la pente 45 ! Kréol rényoné lé apö partir koté tanto !

Manyèl (ote.manyel@gmail.com)

P.S. Chers lecteurs peu familiarisés avec la lecture du créole (ce qui joue un rôle majeur dans la condamnation à terme du créole), entrez dans le sujet en lisant d’abord la partie en français du billet : cela éclairera la partie en créole que vous lirez ensuite à haute voix (ou, mentalement, tout comme) ; créole ou français, les mêmes lettres rendent les mêmes sons. Selon que l’on est créolophone ou pas, tout ou partie du sens apparaîtra alors de lui-même.
Dalon : ami, camarade. Mavouz : mal en point. Kapkap : frissons de fièvre. Apö : en train de.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !