Tribune libre de Jean-Claude Comorassamy :

Sensibliser et informer le public sur la santé mentale


Publié / Actualisé
L'Etablissement Public en Santé Mentale de la Réunion (EPSMR) participe activement comme à l'habitude à cette 29ème édition des semaines d'informations sur la santé mentale(SISM), qui a démarré cette semaine sur plusieurs sites qui ont été dédiés à cet événement.
L'Etablissement Public en Santé Mentale de la Réunion (EPSMR) participe activement comme à l'habitude à cette 29ème édition des semaines d'informations sur la santé mentale(SISM), qui a démarré cette semaine sur plusieurs sites qui ont été dédiés à cet événement.

Il est d’une évidence en tant qu’Etablissement Public en Santé Mentale et services de pédopsychiatrie, nous ne pouvons que nous sentir concernés au thème " Santé mentale, parentalité et enfance ".

Créées en 1990, les SISM sont un événement annuel qui fédèrent et s’adressent au grand public, aux professionnels, aux associations, aux familles… visant à rassembler largement le citoyen autour des dynamiques locales en santé mentale et d’ouvrir des espaces de débat et de réflexion.

Une fenêtre, pour sensibiliser et d’informer la population à cette problématique de santé mentale. Car, derrière le terme générique de "santé mentale" se reconnaissent de nombreuses personnes qui présentent des troubles pourtant très  variés.

Notons, qu’en France, source de (l’INSERM) Institut national de la santé et de la recherche médicale précise que c’est un enfant sur huit qui serait concerné par ces troubles et que la prise en compte précoce de ces troubles conditionne son évolution.

De plus, l’apparition d’un trouble chez un enfant touche également les familles, d’où l’importance de les associer et de mieux les accompagner au repérage, dès la périnatalité.

Belle occasion aussi pour les équipes pluridisciplinaires de mettre en lumière les diverses structures  existantes et du travail que ces professionnels accomplissent en pédopsychiatrie au service du bien être des petits et grands depuis quelques décennies déjà.

Tout en concluant sur la brillante citation de la pédopsychiatre de St-Paul Mme Ophélie Siwek " La maladie mentale n’est pas honteuse ". Alors, venez nous rencontrer lors de cet  événement, vous aurez par la suite, moins de préjugés et des clichés sur la santé mentale.

Jean-Claude Comorassamy

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    MICHOU, Posté
    Oui effectivement c'est très important d'accompagner les familles qui se retrouvent souvent confrontées à ce problème et isolées, rendant le quotidien intenable alors que des solutions existent.
    Ce qui me préoccupe, ce sont ces adultes, ayant des problèmes de comportement, qui ne se font pas suivre et maltraitent les membres de leur famille, parents souvent, harcèlent des personnes prises en grippe dans une fixation obsessionnelle et qui peuvent devenir dangereux.
    Que fait on alors, à part laisser l'entourage livré à la violence de ces personnes qui sont aussi dans l'errance, l'obsession, la paranoia avec un semblant de vie sociale qui leur permet de vivre.
    Mais à quel prix? On peut vous prescrire des antibiotiques, ou autres traitements, ou vaccins obligatoires mais on n'a aucune obligation envers ces personnes malades et dangereuses. Il faudra peut être qu'on se penche enfin là dessus