Tribune libre de Jean Hugues Ratenon :

Paillotes : "je soutiens les salariés et le Collectif de défense du domaine public maritime


Publié / Actualisé
J'ai rencontré vendredi dernier les salariés des restaurants de plage à l'Ermitage. Il a été convenu par tous que la loi doit être respectée et qu'il faut voir comment sauver les emplois.
J'ai rencontré vendredi dernier les salariés des restaurants de plage à l'Ermitage. Il a été convenu par tous que la loi doit être respectée et qu'il faut voir comment sauver les emplois.

C’est pour cela qu’une demande de réunion avec l’ensemble des acteurs de ce dossier avait été actée mais cette rencontre n’a pas eu lieu comme je l’espérais aujourd’hui. Toutefois un entretien avec le maire de Saint-Paul Joseph Sinimalé a été obtenu. Il en ressort qu’une réunion aura lieu demain mardi en sous-préfecture de la région Ouest. Il convient donc d’attendre les solutions qui seront avancées.

Je continue à soutenir les salariés mais dans le même temps je réaffirme fortement mon soutien au Collectif de défense du domaine public maritime : les paillotes doivent être détruites ; pas de passe-droit ; les fautifs, à savoir l’Etat, la municipalité et les propriétaires de ces restaurants, doivent payer ; les employés ne doivent pas être utilisés comme les boucliers des restaurateurs.

J’encourage les salariés à engager des démarches pour faire respecter leurs droits.

Quant au débat zoreil/créole : il n’a pas lieu d’être puisqu’il y a autant de zoreils que de créoles concernés par cette affaire de paillotes. Ce jeu malsain doit cesser.

Jean Hugues Ratenon

   

1 Commentaire(s)

Eric, Posté
"J’encourage les salariés à engager des démarches pour faire respecter leurs droits."... au Pole emploi ? De quels droits parle t-il si les paillotes sont détruites ?