Tribune libre de Firose Gador :

Est-ce normal ?


Publié / Actualisé
Suite à la conférence de presse qui s'est tenue le 9 mai 2018 concernant le bilan à mi-mandat du Maire du Port, plusieurs points ont été abordés et nous souhaitons les partager avec vous. Mais auparavant, faisons un retour en arrière. En 2014 lors de la campagne des municipales, Olivier Hoarau critiquait l'action menée en disant : " 40 ans d'inertie, il faut un changement politique au Port, un renouveau ". Qu'en est-il aujourd'hui ?
Suite à la conférence de presse qui s'est tenue le 9 mai 2018 concernant le bilan à mi-mandat du Maire du Port, plusieurs points ont été abordés et nous souhaitons les partager avec vous. Mais auparavant, faisons un retour en arrière. En 2014 lors de la campagne des municipales, Olivier Hoarau critiquait l'action menée en disant : " 40 ans d'inertie, il faut un changement politique au Port, un renouveau ". Qu'en est-il aujourd'hui ?


Nous pouvons poser la question : " Est-ce normal qu’aujourd’hui des proches du Maire se retrouvent impliqués dans des affaires judiciaires ? Lorsque le Maire s’exprime sur sa volonté de faire baisser le sentiment d’insécurité au Port, est-ce normal que les gens se plaignent du climat qui règne en mairie ? Les Portois(es) sont exaspéré(e)s, est-ce normal que la présence de certains agents municipaux à l’accueil de la mairie soit vécue comme un " flicage " par nombre d'habitants ?

Dans une interview récente, le Maire se félicite d’avoir atteint 85% de réalisations. Sur quoi se base-t-il pour avancer ce chiffre ? Sur le futur Etablissement d'hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD) dont la livraison est proche, sur le projet Ville et Port, ou celui de la deuxième opération ANRU (portant sur la cité Ariste Bolon et la partie haute de la Sidr), ou encore celui du Lycée de la mer ? Ce sont tous là des projets portés par la municipalité de Jean-Yves Langenier qu’il a tant critiquée. Comme dit le créole " Tout lété cuit té reste juste pou mangé ". Aujourd’hui, le Maire reprend ces projets à son compte en n'hésitant pas à rebaptiser les opérations, c’est ça le renouveau !

A mi-mandat, nous pouvons nous interroger sur ce qu’il a fait. A-t-il plus construit que détruit ? On peut en douter, si l'on se réfère en particulier à la vie associative qui a payé un lourd tribut depuis l’arrivée du nouveau Maire avec la disparition de beaucoup d'associations.  Auparavant, la politique associative était une gestion déléguée, les associations subventionnées accompagnaient elles-mêmes des dizaines et des dizaines de structures tant culturelles que sportives. Et les habitants étaient au cœur des actions portées.

Aujourd’hui, la mairie saupoudre les subventions, j’appelle cela faire du " populisme ", ce n’est pas avoir une vision globale pour notre population afin de la rendre actrice de la cité. 

Concernant la prochaine rentrée scolaire, le Maire du Port a déjà semble-t-il donné sa position, à savoir le retour à la semaine de 4 jours. C’est un choix qui ne se fera pas forcément sur les bons critères.  Nous craignons que la semaine de 4 jours soit privilégiée sans se préoccuper du rythme de vie de l’enfant. Ce qui nous inquiète également, ce sont les Temps d’Activités Périscolaires (TAP). Va-t-on, sans jeu de mots, taper dans la poche des familles ?

Même si la Ville aura à faire face à un contexte où intervient la suppression des contrats aidés, pour autant il apparaît absolument nécessaire pour nos enfants et leurs familles que les activités périscolaires soient mises en place avec une double exigence : des activités à caractère pédagogique de qualité avec un encadrement professionnel, ainsi que l'accessibilité à tous les enfants.

Lors du Conseil Municipal du 3 mai 2018, le Maire a annoncé la fin de la gratuité des activités péri-scolaires, compte tenu de la suppression des aides de l'Etat. Ces TAP seront donc payants à la rentrée de septembre. Mais là encore c’est une décision du Maire discriminante et inégalitaire. Ceux qui pourront payer profiteront du dispositif pendant que d’autres regarderont de loin.  Pour rappel, nous avons la responsabilité de garantir et de promouvoir la même égalité des chances pour tous.

Autre point important, l’extension du Centre commercial Jumbo Sacré-Cœur et la rénovation du marché couvert. Là encore, il s'agit de projets initiés par l'ancienne municipalité qui a obtenu la validation de la Commission d'Aménagement Commercial pour les deux projets.

Cette validation implique que les travaux seront réalisés tels que prévus dans les dossiers validés, avec tout au plus des modifications mineures. Il faut se rappeler que l'Association des Commerçants du Port (ACP), dont le président deviendra un adjoint d'Olivier Hoarau, était résolument opposée au projet concernant le marché couvert, et qu'elle s'est battue bec et ongles pour le faire annuler et faire évoluer le projet en une surface commerciale sur la totalité du terrain, allant jusqu'à engager – en vain – un recours devant la Commission Nationale d'Aménagement Commercial, avec le soutien d'Olivier Hoarau, dans le but de faire capoter les deux projets.

Aujourd’hui, le Maire ne trompera personne, les projets seront réalisés à l’identique, il n’y a rien de nouveau. Des commerçants doivent ressentir de la déception devant la volte-face d'Olivier Hoarau et de leur ancien président. La déception doit être doublement ressentie car en plus, contrairement aux promesses faites, le transfert du commissariat dans les locaux de l'ancienne gendarmerie n'est toujours pas réglé.

Les commerçants ont de quoi apprécier et méditer sur l'adage qui veut que "les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent".

Firose Gador

   

2 Commentaire(s)

Le Moët y lève pu, Posté
Ça se voit que les élections approchent. Firose sort de son trou. Depuis 2014 on l'a jamais vu ni pendant ces 40 ans dont le PCR a rien fait. Ces gens on les voit seulement lors des élections. Continue à maigrir et continues à passer des annonces sur freedom
Kiltir, Posté
bonjour, je trouve ces remarques très pertinentes sur le fond comme la forme. On voit la notre plume légendaire de la politique d’antan. C'est bien. Aussi, je trouve dommage ce combat entre force de gauche. Vous en êtes conscient, nous donnons de la place à la droite. Il serait souhaitable, avec notre équipe habituelle, que vous fassiez un travail pour combattre les égos et les orgeuils...liste commune quoi, sinon c'est une perte de temps. Il y a mieux a faire. l'équipe actuelle à certes plein de défaut....mais pourquoi vous avez perdu. Prenez le temps d'épuiser les causes de vos lacunes afin de rebondir avec plus de dynamisme. Mme Gador, pourquoi vous êtes seule sur la photo, ou est votre têtez de liste... hum hum. Pas bon ça. Votre réapparution en conseil municipale n'a pas encore porté ses fruits. Flatte li, li va venir. Par ailleurs, je salue le travail réalisé par JYL. le top du top, mais, mais, mais...la population té veux un changement. peut-être pas bann gros bras mais le maire est bon, léquip pas bon, ou koné ça Mme Gador, demande madame a côté ou sur la photo, lol