Tribune libre de l'association Nout Viv Ansanm :

Enraciner les valeurs de tolérance


Publié / Actualisé
Mettre en place des activités culturelles afin d'enraciner les valeurs de tolérance, de respect et de solidarité au sein de la population. C'est dans cette optique que l'association Nout Viv Ansanm, de concert avec le Groupe de Dialogue Inter- Religieux de La Réunion et la mairie de Saint Benoît, a présenté, lors d'une conférence de presse qui s'est tenue, lundi, les actions qu'elle mènera lors de Journée internationale du vivre-ensemble dans la paix, ce mercredi 16 mai. Au programme, conférence-débat, concert en live et spectacle de danse. Eric Magamootoo, le président de l'association, a également tenu à exprimer ses craintes et son point de vue sur la situation actuelle.
Mettre en place des activités culturelles afin d'enraciner les valeurs de tolérance, de respect et de solidarité au sein de la population. C'est dans cette optique que l'association Nout Viv Ansanm, de concert avec le Groupe de Dialogue Inter- Religieux de La Réunion et la mairie de Saint Benoît, a présenté, lors d'une conférence de presse qui s'est tenue, lundi, les actions qu'elle mènera lors de Journée internationale du vivre-ensemble dans la paix, ce mercredi 16 mai. Au programme, conférence-débat, concert en live et spectacle de danse. Eric Magamootoo, le président de l'association, a également tenu à exprimer ses craintes et son point de vue sur la situation actuelle.

"Nous n’avons pas le droit de dire que tout va bien. La situation actuelle à La Réunion nous inquiète et si nous avons créé l’association Nout Viv Ansanm, c’est parce qu’il y a péril en la demeure. Notre langue, le créole, et notre culture sont nés du mélange et c’est ce qui fait ce
que nous sommes. Notre vivre-ensemble aujourd’hui est une espèce en voie de disparition. Si nous ne prenons pas garde, il sera remplacé par les murs qui s’érigent, tant au niveau physique qu’entre les êtres humains. Les communautés aujourd’hui se juxtaposent ; chacun y veille
dans zot affaire. Ce que nous voulons, c’est une prise de conscience de l’ensemble de la population sur le fait que nous sortons aujourd’hui d’une société interculturelle et que nous allons doucement vers une société multiculturelle", martèle Eric Magamootoo.

A l’occasion de cette journée dédiée au vivre-ensemble, Nout Viv Ansanm, le Groupe de Dialogue Inter-Religieux de La Réunion et la mairie de Saint-Benoît organiseront une pléiade d’activités.

Une conférence-débat se tiendra, le mardi 15 mai à 18 heures, à l’université de Saint-Denis avec l’intervention des membres de l’association Nout Viv Ansanm et du Groupe de Dialogue Inter-Religieux de La Réunion. Le lendemain, de nombreuses activités seront proposées sur le parvis de la médiathèque de Saint-Benoît. Herwine Boyer-Pitou, première adjointe au maire de Saint-Benoît, ne cache pas son enthousiasme sur les actions que mèneront les trois entités.

"Lorsque l’association Nout Viv Ansamn nous a sollicités pour participer à la Journée mondiale du vivre-ensemble dans la paix, nous n’avons pas hésité un seul instant pour répondre positivement à cette noble initiative. Nous sommes persuadés qu’il est importantd’entretenir les valeurs sociales pour mieux vivre-ensemble. Nous l’avons construit depuis des décennies, parfois dans la douleur, et nous nous apercevons aujourd’hui qu’il peut être fragilisé par des événements intérieurs ou extérieurs ", souligne notre interlocutrice, invitant le public à venir en grand nombre ce mercredi 16 mai.

Les artistes Jace et Méo seront à la place Joseph Hubert, dès 10 heures, pour une performance en live, qui durera toute la journée pour s’achever aux alentours de 17h30 avec l’inauguration de leur oeuvre. La journée se poursuivra avec des spectacles de musique avec à Mahora Culture à 11 heures, l’Orchestre Tropik Harmonie à 14 heures, Henri Claude Moutou à 14h30, Diatsika à 15 heures, et Les Cuivres de l’Est à 17 heures. La danse sera aussi de la partie avec des numéros exceptionnels de l’Association Bénédictine Culturelle Chinoise à 16 heures et l’Association Kalatchara à 17 h 30. Une conférence-débat sur le vivre-ensemble réunionnais clôturera cette journée. Elle sera animée par Nout Viv Ansanm et le Groupe de Dialogue Inter- Religieux de La Réunion au cinéma Cristal, à 18 heures.

   

2 Commentaire(s)

Creole, Posté
Une invitation a-t-elle transmise au recteur de notre académie ? Ça pourrait l'intéresser. Lui qui a demandé aux personnels des établissements scolaires de faire pleurer les filles musulmanes qui, bien qu'ayant retiré leur châle à l'entrée, ont eu le malheur d'entourer leurs cheveux d'un bonnet en coton. Et pourtant c'est malbar, un réunionnais. Quel honte. Vaut mieux té un zoreil, li n'aurait trouvé que nout diversité lé magnifique. Attention reunionnais, veille su nout racine !
Cimendef, Posté
Monsieur Magamootoo qui sest exilé en Grèce ose venir nous donner des leçons de vivre ensemble ! Le blabla droit de l'hommiste dans toute sa splendeur. L'invasion en cours fera de notre île une annexe de Mayotte.