Tribune libre de Gilles Leperlier candidat aux élections legislatives :

Se rassembler pour faire La Réunion


Publié / Actualisé
Depuis ce mercredi 1er août 2018, l'Humanité a épuisé en 7 mois les ressources naturelles que la Terre peut produire en une année.
Depuis ce mercredi 1er août 2018, l'Humanité a épuisé en 7 mois les ressources naturelles que la Terre peut produire en une année.

Les causes sont connues : pillage, surconsommation, agriculture et élevage industriels,intensifs, utilisation massive des produits chimiques polluants, extraction des énergies fossiles... Ce modèle économique basé uniquement sur le profit agresse notre planète et
menace toute la vie sur Terre, d’autant plus sur notre île, La Réunion. Paul Vergés, alors président de l’ONERC, n’a eu de cesse de nous alerter.

Notre responsabilité est énorme et si nous voulons vraiment changer les choses, c’est tout notre mode de production qu’il faut repenser parce que celui-ci pille la planète, détruit la biodiversité, provoque guerre, famine, pénurie et pauvreté.

A La Réunion, notre biodiversité est en danger. C’est la démonstration de l’échec de toutes les politiques successives depuis plus de 60 ans. Par exemple, en 30 ans la moitié des coraux de La Réunion a disparu. La encore, les études démontrent que c’est le
comportement humain qui en est la cause première.

Hasard du calendrier, c’est au moment où nous vivons à crédit, que cela fait 8 ans que nos Pitons Cirques et Remparts sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce patrimoine est de plus en plus menacé de disparition et il faut tout mettre en œuvre pour le préserver.

Pour La Réunion, je fais le constat que beaucoup d’acteurs interviennent et ont la compétence pour agir dans le domaine de l’environnement. Il devient nécessaire de rassembler nos efforts et nos moyens humains et financiers dans un grand service d’intérêt
public dédié à l’environnement.

Cette instance devra avoir l’autorité nécessaire pour agir et coordonner les moyens à la préservation de notre environnement et de notre biodiversité. Réunissons nos forces plutôt que de les diviser, imaginons un projet commun et partagé par tous les acteurs : État,
collectivités territoriales, associations...

Pour lutter contre l’invasion des pestes végétales qui menacent nos espèces endémiques, nous devons jardiner nos forêts. Cela ne peut se faire qu’en mobilisant des moyens humains. Par cette action, nous pouvons également structurer une filière de biomasse énergie à partir des pestes végétales, des déchets verts et de forets régénératrices rapidement.

Dans ce prolongement, il nous faut aussi des moyens humains conséquents pour entretenir nos ravines, nos sentiers, nos parcs et espaces verts et éradiquer les dépôts sauvages.

L’environnement et notre patrimoine sont des leviers de développement et peuvent créer de l’emploi !
Enfin, maîtrisons nos ressources naturelles, travaillons à atteindre l’autonomie alimentaire, l’autonomie énergétique et à faire de La Réunion un exemple de développement durable !

Gilles LEPERLIER
Candidat aux élections législatives

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !