Tribune libre de Michel Dennemont, sénateur de La Réunion :

#MoveTheDate : 1 er Août 2018, les impacts de la future carrière de Bois Blanc Saint-Leu sur la planète.


Publié / Actualisé
Monsieur Nicolas Hulot, Monsieur le Ministre d'Etat, Ministre de la Transition écologique et solidaire, Ce 1 er Aout vous avez publié sur votre page Facebook officielle un message aux Français sur le jour du " Dépassement ".
Monsieur Nicolas Hulot, Monsieur le Ministre d'Etat, Ministre de la Transition écologique et solidaire, Ce 1 er Aout vous avez publié sur votre page Facebook officielle un message aux Français sur le jour du " Dépassement ".

Je reprends vos propos : " Cela signifie qu'à partir de maintenant, nous avons, au niveau mondial, consommé toutes les ressources que
la Planète est capable de régénérer en une année. " " C'est le moment où jamais de dire stop, de prendre les chosesnen main et de décider de notre avenir collectivement. ".

Je partage votre analyse et m’adresse à vous au titre de votre fonction de Ministre d’Etat, puisque c’est sous ce titre que vous vous exprimez dans votre vidéo.

Je suis Sénateur d’une île située dans l’Océan Indien, un des plus petits départements Français, avec une biodiversité remarquable et
unique au monde, classée au patrimoine mondial de l’UNSECO : une biodiversité unique mais aussi et surtout très fragile et en grand
danger.

Cette biodiversité concerne, la flore, la faune terrestre et marine. Nous avons d’ailleurs réussi, ici, à mettre en place une réserve marine qui commence tout juste à porter ses fruits. La Réunion dispose de paysages uniques magnifiques que ce soit sur la côte où en
montagne.

Dans votre intervention vous insistez sur "l’érosion de la biodiversité". Vous nous dites que  "les solutions existent et qu’elles
reposent entre les mains et la volonté de chacune et de chacun d’entre nous. Il nous revient de protéger ces biens communs que sont le climat, la biodiversité, un air sain et une eau non polluée."

Vous affirmez que NOUS (notre pays, la France) avons les moyens, NOUS avons les technologies de répondre à tous ces défis.

"Mais la seule chose qui fait défaut, c’est la volonté et l’intelligence collective… Oui il y a la responsabilité de l’Etat, mais il y a aussi la volonté individuelle. "

Vous soulignez que nous devons tous agir et que vous, l’ETAT êtes là pour nous accompagner dans cette démarche de sauvegarde.
Je dirais pour ma part de sauvetage de notre planète !

Monsieur le Ministre d’Etat, nous tous réunionnais, nous entendons votre discours comme un acte fort et nous avons besoin de votre
engagement à nos côtés pour sauver La Réunion et toute sa biodiversité d’un projet catastrophique, projet piloté par l’Etat lui-
même.

En effet ce projet de construction de la plus grande carrière de France sur le plus petit territoire national, une île de surcroit, sera un véritable carnage de cette biodiversité unique au monde.

Ce projet se situe sur une nappe phréatique stratégique, en bordure de la réserve marine et sur un paysage de savane irremplaçable où se trouvent des espèces végétales et animales endémiques et fragiles. Faut- il que je vous parle du bilan carbone qui sera induit par les 900 rotations (70 kmx2) de camions gros porteurs sur une route déjà saturée ?

Faut- il que je vous rappelle les dégâts en mer que provoqueraient sur
la réserve marine, limitrophe, un tel projet lors des épisodes de
grosses pluies ?
Faut- il que je vous parle des incidences des tirs de mines quotidiens sur la santé de la population voisine et surtout des enfants, alors que des établissements scolaires et crèches se trouvent à proximité (moins de 1000 mètres) de ce monstrueux projet ?

Faut- il que je vous démontre l’impact négatif sur l’économie touristique et par conséquent l’augmentation du chômage dans ce
secteur sensible ?

Monsieur le Ministre d’Etat, comme vous le préconisez, nous réunionnais, nous n’avons pas attendu pour réagir. Nous avons
manifesté pacifiquement par deux fois avec plus de 5 000 personnes lors de chaines humaines afin d’alerter l’Etat de ce danger pour la planète.

La population a participé massivement avec des arguments fondés à deux enquêtes publiques qui ont été conclues par des avis défavorables.

Les élus ont pris leur responsabilité, les trois conseils municipaux des villes concernées, Les Avirons, Saint-Leu et Etang-Salé se sont prononcés contre ce projet de carrière destructeur.

De son côté la justice nous a suivi et a agi en annulant le schéma des carrières. Alors Monsieur Hulot pourquoi avoir relancé une troisième enquête publique, pourquoi le préfet maintient – il son PIG.

Pourquoi l’Etat fait appel à cette décision de justice ? Monsieur Hulot, vous êtes un défenseur de la nature, et aujourd’hui vous êtes Ministre d’Etat, vous avez les moyens d’agir (nous l’avons vu pour l’aéroport de Notre Dame des Landes).

Vous nous mettez devant nos responsabilités par votre message du 1 er Août.

Pour notre part, nous, réunionnais nous avons pris nos responsabilités !

En tant que Sénateur et au nom des réunionnais je vous demande de prendre votre responsabilité et de rejoindre l’intelligence
collective.

Comme vous le demandez, nous avons agi collectivement. A vous de faire votre part et nous accompagner. Alors pour participer à faire reculer cette date de dépassement je vous interpelle une fois de plus fois cette année en reprenant vos propre
mots :

"La mobilisation doit non seulement se poursuivre, mais elle doit s’amplifier. Nous avons besoin, j’ai besoin, la Planète, nos
enfants ont besoin de cette mobilisation autour de la démarche #MoveTheDate. Tous ensemble c’est le moment ou jamais de dire
stop, de prendre les choses en main et de décider de notre avenir
collectivement."

A la Réunion nous le faisons et nous vous appelons à nous rejoindre et de stopper ce monstrueux projet destructeur pour la planète !
Comme vous l’avez si bien expliqué NOUS avons aujourd’hui " la technologie " pour terminer la Nouvelle Route du Littoral sans pour autant assassiner notre belle île et notre planète par la réalisation de cette carrière.

Dans votre message vous nous alertez que " l’humanité a exploité la planète bien au-delà de ce qu’elle est en capacité de nous donner
… nous avons consommé l’ensemble des ressources en carbone, en nourriture, en eau, en fibre, en terre cultivées ". Dans vos propos vous faites le constat déjà visible des catastrophes climatiques. Et les réunionnais sont tout à fait d’accord avec vos belles paroles. Il s’agit maintenant de passer aux actes.

Alors pourquoi l’Etat autoriserai l’exploitation d’une carrière qui défigurera l’île et qui détruira irrémédiablement La Réunion et sa
biodiversité ; donc notre planète ?

Il en va de votre responsabilité Monsieur le Ministre d’Etat de dire STOP à ce projet de MEGA-CARRIERE!

D’autres alternatives pour continuer cette route, moins destructrices pour notre planète, existent et les réunionnais demandent qu’elles soient mises œuvre.

Comptant sur votre engagement d’homme défenseur de la nature et de la planète, je vous prie de recevoir, Monsieur le Ministre,
l’assurance de ma considération la plus distinguée.

   

1 Commentaire(s)

SITARANE, Posté
C'est qui DENNEMONT ???? Celui qui roule en BMW et qui ose afficher une sensibilité d'escrolo !!!!!!!!!!