Tribune libre du syndicat Unsa CHGM :

Qui a intérêt à saboter l'ouverture du Centre hospitalier Ouest Réunion ?


Publié / Actualisé
Attendu depuis plus de 20 ans par les 220 000 habitants de l'Ouest, Le Centre Hospitalier Ouest Réunion sera livré à temps, dans le respect des budgets. Cette performance est suffisamment rare pour être précisée.
Attendu depuis plus de 20 ans par les 220 000 habitants de l'Ouest, Le Centre Hospitalier Ouest Réunion sera livré à temps, dans le respect des budgets. Cette performance est suffisamment rare pour être précisée.

L’organisation de prise en charge des patients est en Marche et prête pour accueillir les premiers usagers.

Les premières réunions concernant l’accès du futur Centre Hospitalier Ouest Réunion (CHOR), datent de 2010. Elles associaient toutes les collectivités y compris la Région Réunion.

Le Comité interministériel de la Performance et de la Modernisation de l’Offre de Soins (COPERMO) a autorisé la construction du PSO en 2013, pour aboutir à une délivrance du permis de construire en 2015.

Nous nous insurgeons contre l’apparente amnésie sélective du directeur adjoint des routes de la Région, Mr Nicolas Morbé, et de sa méconnaissance du dossier.

Nous nous étonnons que le dit directeur invoque le rapport de la Chambre Régionale des Comptes de 2016, pour justifier de son inertie alors même que ce document rappelle les nombreuses réunions préalables et alerte sur la nécessité d’un accès à partir de la RN1 en priorité.

Le CHOR est un établissement public de santé financé par la caisse générale de la sécurité sociale. La construction des routes ne fait pas partie de ses missions.

Lui demander de contribuer financièrement à l’accès du CHOR à partir de la RN1, renvoie, à minima, à une méconnaissance des champs de compétences des partis prenantes de ce dossier.

Le transport et déplacement de la population font parties des missions de la Région Réunion. Nous ne doutons pas un instant du soutien et de l’engagement de son président.

L’importance de cet enjeu de santé publique nous amène à appeler à la mobilisation générale associant le personnel des deux établissements EPMSR et CHGM pour mener à bien ce combat.

" Laisse pas nou sans la route pou fé soigne à nous "

Lire aussi : Saint-Paul : le nouvel hopital inaccessible depuis la route nationale

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !