Tribune du député Jean Hugues Ratenon :

"Le Plan de la Honte Président des riches, et maintenant Président anti-pauvre"


Publié / Actualisé
Après avoir déclaré que les dépenses sociales coutaient " un pognon de dingue à la France, aujourd'hui dans le décor grandiose du Musée de l'Homme, Emmanuel Macron a voulu nous faire croire qu'il aime les pauvres et qu'il va s'en occuper.
Après avoir déclaré que les dépenses sociales coutaient " un pognon de dingue à la France, aujourd'hui dans le décor grandiose du Musée de l'Homme, Emmanuel Macron a voulu nous faire croire qu'il aime les pauvres et qu'il va s'en occuper.

Après avoir déclaré que les dépenses sociales coutaient " un pognon de dingue à la France, aujourd’hui dans le décor grandiose du Musée de l’Homme, Emmanuel Macron  a voulu nous faire croire qu’il aime les pauvres et qu’il va s’en occuper.

Depuis son élection, il a baissé l’allocation logement, supprimé l’allocation accession à la propriété, taxé les retraités, diminué le nombre d’emplois aidés, désindexé l’augmentation des minimas sociaux sur l’inflation... Comme à son habitude, Macron est dans le spectacle, l’ironie et l’insulte.

Il diminue les budgets des collectivités, il rabote à tout va dans les budgets de la santé, du logement... Mais il " aime les pauvres ".

Aucune hausse des prestations sociales ; aucune mesure spécifique pour l’Outre-Mer alors que si en France le taux de pauvreté est de 14 %, à la Réunion il est de 40%.

Il annonce la création d’un revenu universel d’activité : Le titre est assez mensonger, car pas d’universalité quand une prestation est très conditionnée. Avec le RUA il risque d’y avoir beaucoup de perdants car les situations sont assez différentes et il faudra unifier les critères. Le risque c’est aussi de voir les APL, l’AAH ou le RSA supprimés. En même temps : n’est-ce pas un moyen aussi pour faire des économies puisque ‘’ ça coute un pognon de dingue’’.

Quel crédit accorder à son service public d’insertion, quand il déshabille aujourd’hui tous les services publics, quand il dématérialise toutes les démarches administratives déshumanisant ainsi les différentes administrations ? La vigilance est de mise.

La pauvreté ne se résume pas seulement à donner 1 euro par ci ; un euro par la. Que propose Macron pour les retraités ?
Que propose-t-il pour la santé ? Rien pour privilégier les produits bio ; rien pour les remboursements des soins dentaires, auditifs, ophtalmo… quelles aides pour la lutte contre les risques sanitaires (dengue, chikungunya, leptospirose)?

Mais fallait -il s’attendre à du positif avec Macron et sa bande, complètement déconnectés de la réalité ? Oser dire que " la pauvreté c’est le résultat des accidents de la vie " ou " qu’on a besoin des riches, des premiers de cordées pour que les pauvres aillent mieux ", autrement dit aider les riches c’est aider les pauvres, de tels propos sont scandaleux, insultants.

Le masque tombe définitivement : il va continuer à aider ses amis les riches, sous prétexte d’aider les pauvres !

Aussi, je mets en garde les élus ou politiques qui seraient tenter par l’aventure qui consiste à chercher quelques mesurettes pour tromper le peuple, car plus que jamais, les élus doivent se mobiliser par des actions fortes pour sauver notre population. Le temps des stratèges pour entretenir les petites carrières politiques sur le dos des gens doit être banni car le peuple souffre.

Qu’est ce qu’on attend ?

   

1 Commentaire(s)

Lol, Posté
Arrete de brasser de l'air M. Rat enon, faite votre boulot de député pour lequel vous êtes grassement payer. Tout n'est pas aussi noir que vous voulez le faire croire. Si la France Insoumise avait raison sur toute la ligne expliquer moi comment selon un sondage pour les Européennes, votre parti est classer seulement en 4ème position avec u petit 7%. Alors les gens ne vous font pas confiance non plus car vous étiez communistes et votre lideur lui était Socialiste et ministre de Mitterand