Tribune libre de la FDSEA :

Halte à la hausse continue des prix des carburants !


Publié / Actualisé
Les agriculteurs réunionnais sont au bord de l'asphyxie. Les difficultés s'accumulent. Après les pertes liées aux aléas climatiques, les problématiques intrinsèques de la filière Cannes, dont beaucoup tirent leur revenu principal, et la menace fiscale qui pèse sur les exploitations au même titre que les autres entreprises, ils doivent aujourd'hui composer avec une nouvelle hausse des prix des carburants. Intenable !
Les agriculteurs réunionnais sont au bord de l'asphyxie. Les difficultés s'accumulent. Après les pertes liées aux aléas climatiques, les problématiques intrinsèques de la filière Cannes, dont beaucoup tirent leur revenu principal, et la menace fiscale qui pèse sur les exploitations au même titre que les autres entreprises, ils doivent aujourd'hui composer avec une nouvelle hausse des prix des carburants. Intenable !

La situation professionnelle des agriculteurs est aujourd'hui plus que fragile, le cumul des difficultés rencontrées cette année est particulièrement notable. Beaucoup d’Agriculteurs auront du mal à clore 2018 sans être dans le rouge et il leur faudra plusieurs années pour retrouver une situation saine et stable.
Dans ce contexte préoccupant, la FDSEA Réunion a adressé un courrier au Président de la Région Réunion pour attirer son attention sur l’augmentation continue du prix du carburant professionnel et ses répercussions sur l'activité des exploitations. La nouvelle hausse va notamment atténuer le bénéfice du soutien accordé par le Conseil départemental pour relancer les productions. Quel gachis !

Rappelons que ces derniers mois, le prix du GNR utilisé par les agriculteurs a connu une très forte évolution. Entre octobre 2016 et novembre 2018,  il a augmenté de 24 centimes et, uniquement sur cette année, le litre de GNR a pris 14 centimes. Pour une consommation de 3 000 à 8 000 litres de carburant par an pour les engins agricoles d'une exploitation de type canne ou élevage, ce sont entre 420 et 1 120 euros de charges supplémentaires à supporter. Cela est loin d'être négligeable, surtout qu'il faut ajouter les nombreux déplacements professionnels en voiture.

Nous espérons que le Président de la Région Réunion saura porter une attention toute particulière au courrier que la FDSEA Réunion lui adresse ce jour et qu'il aura un geste fort à destination du monde agricole, en débloquant des fonds suffisants pour compenser le surcout lié à la hausse des carburants.

Les agriculteurs participent activement au Schéma régional Climat Air Energie avec la filière Canne et sa production de bagasse qui alimente les deux centrales thermiques de l'île.

   

1 Commentaire(s)

Bruno Bourgeon, Posté
oui à la hausse du prix des carburants. Pollueurs = payeurs.
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)