Tribune libre de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs :

"Le bilan de la Chambre d'Agriculture est tout simplement catastrophique"


Publié / Actualisé
Les difficultés rencontrées par les agriculteurs atteignent leur paroxisme avec le mouvement des Gilets jaunes qui paralyse toute l'activité socio-économique de l'île depuis bientôt dix jours. Les réponses apportées dans l'urgence par la Préfecture ne sont qu'un pansement par rapport à la situation et sont malheureusement loin de suffire. L'activité des exploitations et l'activité industrielle qui en dépend sont à l'arrêt, les animaux n'ont plus le traitement qu'ils méritent, le travail de la terre se perd...
Les difficultés rencontrées par les agriculteurs atteignent leur paroxisme avec le mouvement des Gilets jaunes qui paralyse toute l'activité socio-économique de l'île depuis bientôt dix jours. Les réponses apportées dans l'urgence par la Préfecture ne sont qu'un pansement par rapport à la situation et sont malheureusement loin de suffire. L'activité des exploitations et l'activité industrielle qui en dépend sont à l'arrêt, les animaux n'ont plus le traitement qu'ils méritent, le travail de la terre se perd...

Ce constat, l'ensemble de la population peut aujourd'hui le faire. Les pénuries en produits frais, viandes comme fruits et légumes, est une réalité dans de nombreux commerces alimentaires.
Force est donc de reconnaître que ce ne sont pas uniquement les agriculteurs qui payent le prix fort. Les Réunionnais subissent également les conséquences de ce mouvement pour lequel la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs tiennent à souligner leur plein soutien sur le fond mais regrettent la lenteur de la réponse de l'Etat.

Dans ce contexte d'actualité particulièrement opressant, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs ont demandé audience auprès de la Ministre des Outre-mer, suite à la confirmation de sa venue sur l'île ce mercredi.

Les syndicats souhaitent évoquer avec elle des points névralgiques du secteur agricole et pour lesquels la Chambre d'Agriculture a apporté très peu de réponses ces dernières années. Le manque d'implication et de proactivité de la mandature actuelle est aussi une conséquence de la galère que vivent aujourd'hui les agriculteurs : "La Chambre doit devenir une vraie force de propositions en matière agricole. Elle doit porter et mettre en oeuvre une véritable politique de développement apportant une vision d'avenir pour l'ensemble des filières, mais aussi pour les Réunionnais qui apprécient la qualité des productions locales", souligne le Président de la FDSEA, Frédéric Vienne.

"A quelques semaines des élections à la Chambre d'agriculture, la mandature actuelle n'est plus au stade d'un bilan mitigé, il est tout simplement catastrophique. Ces derniers jours en sont une nouvelle illustration. Quel est son degré d'implication dans le mouvement actuel ? Qu'a-t-elle proposé jusqu'ici ? On est en droit de se poser la question."

La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs envisagent d'aborder notamment avec Madame Annick Girardin
- la problématique du coût du travail et leurs préconisations pour une baisse pérenne ;
- leur souhait de voir maintenir des mesures fiscales favorables à l'outre-mer ;
- la problématique du coût des intrants, tels que les carburants et les fertilisants ;
- les mécanismes d'aide pour lutter efficacement contre les importations massives de produits, notamment de produits dits de dégagement ;
- la revalorisation des retraites agricoles.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !