Tribune libre du SNETAA FO, SNFOLC et SNUDI FO :

Non, tout ne va pas bien, Monsieur le Recteur...


Publié / Actualisé
Les syndicats Force Ouvrière de l'enseignement (SNFOLC - SNETAA FO - SNUDI FO) ont adressé dimanche 25 novembre en fin de matinée un courrier (courriel) à Monsieur le Recteur de l'académie, l'interrogeant sur les modalités de la " pré-rentrée " qu'il prévoyait le lundi 26 novembre et dans lequel ils l'alertaient sur les conditions de sécurité qui ne semblaient pas réunies pour l'accueil des élèves et des personnels (enseignants, agents, AED, AESH, ...).
Les syndicats Force Ouvrière de l'enseignement (SNFOLC - SNETAA FO - SNUDI FO) ont adressé dimanche 25 novembre en fin de matinée un courrier (courriel) à Monsieur le Recteur de l'académie, l'interrogeant sur les modalités de la " pré-rentrée " qu'il prévoyait le lundi 26 novembre et dans lequel ils l'alertaient sur les conditions de sécurité qui ne semblaient pas réunies pour l'accueil des élèves et des personnels (enseignants, agents, AED, AESH, ...).

Les événements d'aujourd'hui leur ont malheureusement donné raison : de nombreux personnels se sont retrouvés coincés sur la route ; d'autres ont pu rejoindre leur établissement mais ne savent pas quand ils pourront rentrer chez eux étant donné les nombreux barrages ; des
établissements ont été contraints de fermer pour des raisons de sécurité.

Comme il est d’usage au rectorat depuis un certain temps – au regard de la manière dont Monsieur le Recteur considère le dialogue social – aucune réponse à nos légitimes inquiétudes ne nous a été communiquée, ni par courriel, ni lors de ses interventions sur les chaines de
télévision, ni à travers son communiqué de presse, …

Il appartient à Monsieur Le Recteur de poursuivre dans cette droite ligne de mépris des syndicats et du dialogue social. Pour les syndicats Force Ouvrière de l’enseignement (SNFOLC – SNETAA FO – SNUDI FO), les élèves, comme les personnels ne doivent en aucun cas prendre de risque pour rejoindre leur établissement.

Aujourd'hui, les conditions ne sont pas réunies pour une réouverture des établissements. Ce n'est pas en faisant comme si tout allait bien que la situation s'améliorera.

Les syndicats FO de l’enseignement (SNFOLC – SNETAA FO – SNUDI FO), demandent à Monsieur le Recteur de fermer tous les établissements scolaires et de suspendre toutes les réunions programmées jusqu'à ce que les conditions de circulation, de sécurité et d’accueil des élèves et des personnels soient à nouveau réunies.

Le conflit social qui touche notre île doit être géré par l’État en espérant que le dialogue social que l'État entreprendra ne ressemble pas à celui mené avec les syndicats par Monsieur le Recteur.

SNETAA FO, SNFOLC et SNUDI FO

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !