Frappés de plein fouet par le mouvement social :

Le collectif "TPE-PME 974" demande une "aide exceptionnelle" à la Région Réunion


Publié / Actualisé
Dans une lettre adressée au président de la Région Réunion Didier Robert, le Collectif "Sauvons Nos TPE-PME 974" demande pour les chefs d'entreprises, les commerçants, les artisans et les indépendants, "frappés de plein fouet" par le mouvement social une "une aide exceptionnelle".
Dans une lettre adressée au président de la Région Réunion Didier Robert, le Collectif "Sauvons Nos TPE-PME 974" demande pour les chefs d'entreprises, les commerçants, les artisans et les indépendants, "frappés de plein fouet" par le mouvement social une "une aide exceptionnelle".

Objet : Demande de subventions / indemnisations pour perte d’exploitation

Monsieur Le Président,

Le mouvement des Gilets Jaunes en protestation à la vie chère a débuté le 17 novembre 2018. Depuis déjà plus de deux semaines que nôtre île a été entièrement paralysée, asphyxiée.
La colère des Réunionnais est intense et le combat est légitime. Cependant, ces barrages et ces blocages de l'économie de La Réunion ont directement mit en péril des milliers d'entreprises, des milliers d'emplois !
Nous, chefs d'entreprises, Commerçants, Artisans, Indépendants, sommes frappés de plein fouet par cette situation qui nous mets un peu plus chaque jour proche du dépôt de bilan.

La situation est gravissime car en plus de tuer l'emploi, et les petites entreprises locales, elle laisse le champs libre aux grosses multinationales et grosses entreprises locales de continuer à écraser toute concurrence et renforcer leurs positions de monopoles, ce qui est un vrai danger pour tous les Réunionnais d'aujourd'hui et de demain !

Combien de fois par le passé, des aides ont étés apportés aux personnes physiques et morales en difficultés sur le territoire des suites de catastrophes exceptionnelles ? C'est pourquoi nous, petits chefs d'entreprises et indépendants nous vous demandons solennellement :

Monsieur Le Président du Conseil Régional, Les TPE-PME ont besoin d’urgence d’une " AIDE EXCEPTIONNELLE " pour combler leurs pertes d'exploitation de toute la durée de ce mouvement afin de pouvoir sortir de cette crise, et espérer sauver leurs entreprises ainsi que leurs emplois.

Nous n’avons pas l’habitude de partager notre détresse et inquiétude, nous qui ne pouvons pas nous permettre de fermer pour manifester, tant nous croulons sous les charges, traites, dettes, avec tout le stress qui va de pair avec l'activité !

#CoulePasNous

Farid MANGROLIA
Porte parole de "Sauvons nos TPE-PME 974"

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !