Tribune libre du Comité Central du PCR :

Répondre d'urgence aux exigences sociales du peuple


Publié / Actualisé
Depuis très longtemps, le Parti Communiste Réunionnais a alerté l'opinion sur l'inévitable explosion sociale dans le pays. La mobilisation à La Réunion du mouvement des Gilets Jaunes a été le détonateur. Depuis le 17 novembre, la parole s'est libérée. Le PCR salue cette prise de responsabilité venant de toutes les couches de la population. Un large mouvement populaire s'est levé pour demander l'égalité des droits et la transparence dans la gestion du pays. Le PCR condamne les agressions sexistes qui ont visé des femmes lors du passage de plusieurs barrages.
Depuis très longtemps, le Parti Communiste Réunionnais a alerté l'opinion sur l'inévitable explosion sociale dans le pays. La mobilisation à La Réunion du mouvement des Gilets Jaunes a été le détonateur. Depuis le 17 novembre, la parole s'est libérée. Le PCR salue cette prise de responsabilité venant de toutes les couches de la population. Un large mouvement populaire s'est levé pour demander l'égalité des droits et la transparence dans la gestion du pays. Le PCR condamne les agressions sexistes qui ont visé des femmes lors du passage de plusieurs barrages.

Les élus de tous bords sont fustigés. Nous considérons qu’au-delà des personnes, c’est la confirmation d’une crise du système de représentation du peuple réunionnais, et la perception de plus en plus grande dans l’opinion que les élus-es de La Réunion ne disposent pas de pouvoirs suffisants pour régler les problèmes essentiels du pays. La croissance permanente du taux d’abstention aux élections en est l’illustration concrète.

Un nouveau cadre

Quasiment toutes les institutions de La Réunion existaient déjà à l’époque coloniale. Les seules créations de ces 70 dernières années dans ce domaine sont la Région et les intercommunalités. Le PCR encourage donc la population à formuler des propositions pour réformer ce cadre institutionnel qui n’arrive plus à apporter des réponses aux problèmes de fond qui sont posés.
Ce nouveau cadre devra prendre en compte les échéances inéluctables qui nous attendent : respect de l’Accord de Paris sur le climat, application des Accords de partenariat économique entre l’Union européenne et les pays voisins, préparation d’une Réunion vivable pour un million d’habitants, l’innovation au service de l’abolition de la pauvreté.

Vers une conférence territoriale

Le débat ne doit exclure aucune force vive ayant des idées à faire partager pour construire ensemble l’avenir de La Réunion de façon libre, responsable et solidaire. C’est pourquoi, le PCR renouvelle une proposition partagée par d’autres acteurs, celle d’une conférence territoriale élargie à toutes les forces vives afin de construire une alternative à un système arrivé à bout de souffle. Cette alternative peut être un projet de développement global et cohérent, durable et solidaire. Ce projet partagé sera mis en oeuvre collectivement.

Cette démarche responsable vise à réconcilier le mouvement social avec les institutions et les structures organisées. Il s’agit de créer les conditions pour satisfaire les revendications essentielles du mouvement social.
Enfin, les événements actuels font entendre le cri de détresse des plus fragiles quand arrivent les fins de mois. Pour répondre à cet appel, il convient d’augmenter immédiatement de 300 euros par mois tous les bas revenus, bas salaires, minima sociaux et petites retraites.

Une remise en cause profonde

Ce qui se passe en France n’est pas une simple révolte fiscale, c’est une remise en cause profonde de toute une politique néolibérale qui aura des conséquences pour l’avenir de la France et de La Réunion. Une situation nouvelle s’est créée depuis le 17 novembre 2018, il faut en tenir compte.
Nos militants et adhérents présents depuis les premiers jours dans ce mouvement, continueront à être sur le terrain et dans l'action. Le PCR sera donc toujours présent aux côtés du peuple réunionnais, et compte bien se faire entendre dans les prochains jours pour que le système change et que les revendications immédiates soient obtenues.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !