Tribune libre de Jean Hugues Ratenon :

Edouard Philippe : tout un programme de répression et d'intimidation


Publié / Actualisé
Le gouvernement s'illustre une fois de plus dans le déni de la crise qui agite toute la France. Face à la colère du Peuple, le Président de la République par la voix de son 1er Ministre continue d'ignorer les revendications légitimes du mouvement des gilets jaunes et reste focaliser sur les casseurs. Un comportement habituel du pouvoir qui au lieu de répondre rapidement à la souffrance des citoyens préfère jouer le pourrissement dans l'espoir de retourner l'opinion contre un combat juste.
Le gouvernement s'illustre une fois de plus dans le déni de la crise qui agite toute la France. Face à la colère du Peuple, le Président de la République par la voix de son 1er Ministre continue d'ignorer les revendications légitimes du mouvement des gilets jaunes et reste focaliser sur les casseurs. Un comportement habituel du pouvoir qui au lieu de répondre rapidement à la souffrance des citoyens préfère jouer le pourrissement dans l'espoir de retourner l'opinion contre un combat juste.

Annoncer une nouvelle loi contre les casseurs pour le mois de février et ne rien apporter de crédible sur les questions du pouvoir d’achat, de la justice fiscale, des petites retraites, du chômage, etc… c’est fuir ses responsabilités et détourner le débat.

Annoncer la création d’un fichier spécial de casseurs interdisant aux personnes y figurant de participer à des manifestations sans plus de précisions ouvre la porte à toute les dérives. Quelle est la définition d’un casseur ? Certains ne seraient ils pas tenté d’arrêter des leaders de mouvements sociaux et ainsi bâillonner toute contestation.

C’est à mon sens, une grave atteinte, qui s’amplifie, à la liberté d’opinion, à la liberté de manifester.

Lancer sur un plateau de télévision le principe de casseur/payeur sans préciser là aussi les modalités de cette sanction relève de la manipulation de l’opinion.

Mettre hors d’état de nuire les casseurs c’est avant tout de répondre sur le fond de la crise avec des mesures claires, immédiates et de façon honnête.

Le gouvernement, malheureusement, est loin de prendre ce chemin. Tout ce qui arrive est de l’entière responsabilité de Macron et de son équipe.

Jean Hugues Ratenon
Député de la Réunion

   

3 Commentaire(s)

CECCU , depuis son mobile, Posté
Vous parlez de colère du peuple je dirais simple minorité qui veut QUOI ils ne le savent même pas eux si ce n'est de l?argent sans rien faire j'ai de nombreux amis Gillets Jaunes qui se plaignent de leur retraite mais quand il fallait cotiser ils trichaient et ne déclaraient presque rien alors aujourd'hui c?est difficile c'est la faute a qui .........,? ils n'arrive pas a se comprendre alors comment pourrait li comprendre la situation de la France qui est obligée d'emprunter pour payer Fonctionnaires Retraites et bien d'autres continuez vous ne faites qu'aggraver les problèmes et ce sont nos enfants VOS enfants qui vont payer mais je ne pense pas que vous soyez assez intelligents pour comprendre bientôt nous allons être comme la Grèce et la on vas rigoler mais pas tous les jours je ne suis pas pro Macron mais je lis pas mal et ce gouvernement était le seul depuis 40 ans a prendre des décisions difficiles mais qui allaient porter des résultats et cela commençait aujourd'hui tout est fini retour à la case départ dommage pour Vous dommage pour NOUS
Asteur, Posté
Les électeurs sont électeurs à vie ,ils sont la cause et avant les élus qui sont de passage .Les électeurs sont les créateurs des élus Pour changer les choses il faut que les électeurs controlent les élus qui sont leurs créations. .Pour commencer il faudrait entre le électeurs et les élus un arbi arbitrage pris parmi les simples électeurs. Les élus ne peuvent pas être juge et partie ;ça ne peut pas marcher comme ça.Tant qu'on ne comprendra pas que c'est les électeurs les employeurs mais pas les élus,on continuera de tourner en rond; Les questions et les suggestions doivent partir du bas pour remonter en haut, cepentant les réponses viendront toujours d'en haut.La formule qui convient c'est bien le ric demandé par les gilets jaunes.
Ceccu, depuis son mobile, Posté
Je crois que ce Monsieur ne comprend pas le Français et que ce qui compte pour lui c'est de traduire ses sentiments à lui en jetant de l'huile sur les problèmes a la place d'essayer d'apaiser et de faire comprendre que la solution n'est pas de tout casser et que ces gens qui veulent casser il faut les empêcher de nuire ils ne font pas du bien aux Gilets Jaunes bien au contraire
Ce Monsieur n'est que haine et mépris il voudrait refaire des élections c?est peut être bien mais que propose t il .......rien qui soit réaliste et si le résultat ne lui convient pas il recommencera ses critiques et dira ....y'a qu'à faire comme ça alors il devrait se taire et vous journalistes ne pas trop lui donner d?importance