Tribune libre de Jean-Pierre Marchau :

Déboisement à la Saline, les carences de l'État


Publié / Actualisé
Actuellement, au bout de la rue des Macabits, à La Saline, des engins déboisent activement dans le cadre des travaux du PAPI de l'Ermitage/La Saline (Programme d'Action pour la Prévention des Inondations) et d'un projet de construction d'un lotissement de vingt-deux maisons par CBO Territoria.
Actuellement, au bout de la rue des Macabits, à La Saline, des engins déboisent activement dans le cadre des travaux du PAPI de l'Ermitage/La Saline (Programme d'Action pour la Prévention des Inondations) et d'un projet de construction d'un lotissement de vingt-deux maisons par CBO Territoria.

Nous avons pu constater avec des associations et des riverains, que nombre d’endormis sont les premières victimes de ces travaux. Par dizaines, désorientés et stressés, ils descendent des arbres et certains, malgré les précautions des conducteurs, sont écrasés par les engins et leur sites de reproduction détruits. Aucune mesure n’est apparemment prise pour les sauvegarder.

Ni eux, ni les oiseaux très présents dans ce bois. Pourtant les endormis sont censés être protégés par l’arrêté ministériel du 17 février 1989 dont l’article 2 spécifie que leur destruction et celle de leur lieux de reproduction est strictement interdite.

C’est pour pallier cette carence de l’État que des citoyens ont pris l’initiative d’en sauver des
dizaines en les transportant dans des lieux encore préservés. Les travaux de bétonnage vont se multiplier dans le cadre du PAPI et nombre d’opérations immobilières vont se réaliser, nous demandons donc aux services de l’État d’assumer leurs responsabilités et de faire respecter les arrêtés de protection des espèces (végétales, insectes, oiseaux, reptiles, etc.) susceptibles d’être victimes de ces travaux et de contraindre les maîtres d’ouvrages à respecter leurs obligations environnementales.

Jean-Pierre Marchau
Secrétaire Régional
Europe Écologie Les Verts Réunion

   

2 Commentaire(s)

De news creole, Posté
La destruction de la nature continue.message pou la zeness réveil à zot bd politik pou no frik i tué toute, selon vire en premier sinimalé et protège nout nature sinn pa futur c le momen agir
Nathalie, Posté
Inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO un jour, massacre d'espèces protégées le lendemain...des politiques fidèles à eux-mêmes et aux pressions immobilières, pathétique et honteux !