Rotary club de Saint-Pierre :

Pacours d'insertion : une Réunionnaise en Angleterre


Publié / Actualisé
Beaucoup de monde et d'émotion le jeudi 14 février 2019 au siège du Rotary Club de Saint-Pierre Tampon, où Ludivine Maho, une Saint-Louisienne de 24 ans, a reçu des mains de Gérard Noël, président du Rotary Club de Saint-Pierre, le chèque lui permettant de financer une année de formation-emploi en Angleterre. Nous publions ci-dessous le communiqué du Rotary
Beaucoup de monde et d'émotion le jeudi 14 février 2019 au siège du Rotary Club de Saint-Pierre Tampon, où Ludivine Maho, une Saint-Louisienne de 24 ans, a reçu des mains de Gérard Noël, président du Rotary Club de Saint-Pierre, le chèque lui permettant de financer une année de formation-emploi en Angleterre. Nous publions ci-dessous le communiqué du Rotary

"La jeune fille, titulaire d’un BTS en assurance mais actuellement sans emploi, va réorienter son parcours professionnel vers l’hôtellerie-restauration en faisant le choix d’une mobilité accompagnée : elle s’envolera donc le 2 mars prochain pour le sud-ouest de l’Angleterre.

C’est Pass Emploi Europe qui a construit son parcours d’insertion. Cette agence spécialisée dans le placement de candidats en Grande-Bretagne, accompagne chaque année une vingtaine de jeunes demandeurs d’emplois en leur proposant un emploi et un logement. Son président, Philippe Pignolet de Fresne, précise : "notre mission est de permettre à des jeunes de travailler en Angleterre dans un cadre sécurisé. Nous sommes présents à la fois en métropole et sur place, ce qui permet un suivi permanent indispensable tout au long du séjour. Cette opération, qui est la première du genre menée à La Réunion, est l’occasion de montrer que l’Europe n’est pas réservée à une élite et que l’emploi est l’affaire de l’ensemble des acteurs".

Hébergée dans une famille d’accueil, Ludivine Maho renforcera tout d’abord sa maîtrise de la langue avec un mois de cours d’anglais intensif. Pendant cette phase d’immersion, elle se familiarisera également avec la culture du pays. Cette mise à niveau linguistique est indispensable avant de démarrer dans de bonnes conditions une activité professionnelle dans un hôtel-restaurant 3 à 4 étoiles pour une durée de 12 mois.

Cadette d’une famille de 4 enfants, Ludivine Maho, est la première à partir à l’étranger. Au terme de cette expérience internationale, elle reviendra si elle le souhaite avec des compétences élargies et un bon niveau d’anglais, apportant ainsi une plus-value réelle aux employeurs du tourisme local. Mais peut-être que je vais rester en Angleterre souligne-t-elle. Quelque peu intimidée, la jeune fille a tenu à remercier Le Rotary Club pour ce soutien financier qui lui permet de réaliser son désir de partir à l’étranger".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !