Tribune libre de David Lorion :

Baisse des prix et hausse du pouvoir d'achat : le gouvernement doit agir vite et fort !


Publié / Actualisé
Le 5 mars, dans le cadre des questions orales sans débat, je suis intervenu à l'Assemblée nationale pour attirer l'attention du Gouvernement, et notamment de la Ministre des Outre-mer, sur la situation du pouvoir d'achat des Réunionnais et sur le niveau exorbitant des prix sur l'île (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le 5 mars, dans le cadre des questions orales sans débat, je suis intervenu à l'Assemblée nationale pour attirer l'attention du Gouvernement, et notamment de la Ministre des Outre-mer, sur la situation du pouvoir d'achat des Réunionnais et sur le niveau exorbitant des prix sur l'île (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

A cette occasion, j’ai rappelé quelques chiffres éloquents concernant cette situation qui affecte notre département : 
- Lorsqu’en France Hexagonale, le PIB/hab est de 43M€ par an, celui de La Réunion est de 21M€, soit la moitié !
- Lorsque le Gouvernement se réjouit d’un chiffre de chômage à 9% en métropole, il nous faut supporter que 23% de la population reste sans emploi !
- Lorsqu’on considère dans l’Hexagone que la grande pauvreté c’est de percevoir moins de 1015€/mois, nous nous devons considérer qu’elle est en dessous de 570€, ce qui concerne 40% de notre population.
- En 2016, 24 000 réunionnais survivaient grâce aux contrat aidés. En 2018 le Gouvernement les a supprimés en transformant la moitié d’entre eux en allocataires du RSA, soit une augmentation de + 6% cette année. 

Face à une telle catastrophe sociale, j’ai demandé au Gouvernement de mettre enfin en place des mesures améliorant les revenus des Réunionnais car ce sont ces derniers qui ont à payer l’alimentation, les matériaux de construction 30% plus chers qu’en métropole. Loin de se résorber, les écarts de prix ne cessent au contraire d’augmenter d’année en année, ils étaient ainsi de 6,2% en 2010, ils sont actuellement de 7,1% en 2018.

Depuis plus d’un an et demi, il y a eu une très longue période consacrée à la réflexion – pour ne pas dire à une forme de gesticulation – avec les Assises de l’Outre-mer, le Livre bleu, le Grand débat, les conférences de lancement du logement et maintenant la stratégie 5.0. Ce temps est passé. L’heure est à l’action et il faut maintenant du concret pour faire baisser les prix des marchandises et améliorer le revenu des familles réunionnaises les plus modestes. 

David Lorion
Député de La Réunion

   

1 Commentaire(s)

Ti caf bord mer, Posté
Ces cris de désespoir sur le quotidien des réunionnais connus depuis bel lurette de la mère patrie me donne la réflexion suivante français a part entière ou entièrement a part