Tribune libre de la députée Nadia Ramassamy :

Les débarquements illégaux de bateaux à La Réunion se multiplient


Publié / Actualisé
Violations de l'espace maritime français, non-respect des règles sanitaires et vétérinaires, concurrence déloyale vis-à-vis des pêcheurs réunionnais. Les débarquements de navires illégaux se multiplient au Port Ouest de l'Île. S'il s'agit de navires battant pavillon Madagascar pour La Réunion, la situation est analogue dans les Antilles françaises avec des navires du Venezuela. Voici le courrier que madame la députée et présidente de l'Intergroupe parlementaire des Outre-mer a adressé au ministre de l'Intérieur.
Violations de l'espace maritime français, non-respect des règles sanitaires et vétérinaires, concurrence déloyale vis-à-vis des pêcheurs réunionnais. Les débarquements de navires illégaux se multiplient au Port Ouest de l'Île. S'il s'agit de navires battant pavillon Madagascar pour La Réunion, la situation est analogue dans les Antilles françaises avec des navires du Venezuela. Voici le courrier que madame la députée et présidente de l'Intergroupe parlementaire des Outre-mer a adressé au ministre de l'Intérieur.

A Monsieur Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur

Monsieur le Ministre,
M. Bertrand Baillif, Président du CREPMEM de La Réunion, a attiré mon attention sur l’arrivée, dans la nuit du samedi 16 février, au Port Ouest, par l’Île Sainte-Marie (navire battant pavillon Malgache), de produits halieutiques et ce, sans se soumettre aux contrôles vétérinaires et douaniers, comme le veut la loi et le droit européen.

En sus d’enfreindre l’état de droit, ce débarquement illégal, répété plusieurs fois par mois par le navire en question, attente aux activités des pécheurs réunionnais et présente des risques sanitaires majeurs pour les consommateurs de l’Île. Le Préfet a été informé à plusieurs reprises de ces débarquements illégaux, sans qu'aucune mesure ne soit mise en œuvre ni contre le navire ni contre ses armateurs. Que doivent faire les Réunionnais pour que l'État intervienne enfin sur cette situation inacceptable ?

Ainsi, monsieur le Ministre, je vous serais reconnaissante d’examiner avec la plus grande attention cette situation et de m’informer des suites qui seront données aux pêcheurs réunionnais.

Avec mes respectueux hommages, je vous prie d’agréer, monsieur le Ministre, l’expression de ma considération la plus distinguée.

Madame Nadia Ramassamy, Présidente de l’Intergroupe Parlementaire des Outre-mer, Députée de La Réunion

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...