L'épidémie se poursuit :

Dengue : 904 cas de dengue confirmés et de nouveaux foyers identifiés


Publié / Actualisé
L'épidémie de dengue se poursuit : du 25 au 31 mars 2019, 904 cas de dengue ont été confirmés. Les foyers du Sud de l'île sont toujours très actifs et de nouveaux foyers ont été identifiés, notamment dans le Nord et l'Est de l'île. Alors que près de 5 000 cas de dengue ont été signalés depuis le 1er janvier 2019, le nombre d'hospitalisations augmente : 25 à 30 hospitalisations sont enregistrées chaque semaine.
L'épidémie de dengue se poursuit : du 25 au 31 mars 2019, 904 cas de dengue ont été confirmés. Les foyers du Sud de l'île sont toujours très actifs et de nouveaux foyers ont été identifiés, notamment dans le Nord et l'Est de l'île. Alors que près de 5 000 cas de dengue ont été signalés depuis le 1er janvier 2019, le nombre d'hospitalisations augmente : 25 à 30 hospitalisations sont enregistrées chaque semaine.

Au total, depuis le début de l’épidémie en 2018, on enregistre :

• Nombre total de cas signalés : 11 882 cas autochtones confirmés (dont près de 5 000 cas depuis le 1er janvier 2019)
• Hospitalisations : 322 (dont 166 hospitalisations depuis le 1er janvier 2019)
• Passages aux urgences : 791 (dont 316 passages depuis le 1er janvier 2019)
• Cas cliniquement évocateurs : plus de 40 000 (dont plus de 14 000 depuis le 1er janvier 2019)
• Nombre de décès : 11 (dont 5 directement liés à la dengue). Depuis le début de l’année 2019, 5 décès ont été notifiés, dont 2 directement liés à la dengue.

Alors que près de 5000 cas de dengue ont été signalés depuis le 1er janvier 2019, le nombre d’hospitalisations augmente : 25 à 30 hospitalisations sont enregistrées par semaine. Les autorités sanitaires rappellent que la mobilisation de l’ensemble des acteurs (Etat, communes, intercommunalités et population) est nécessaire pour lutter et agir contre l’épidémie en cours. Du 25 au 31 mars 2019, 904 cas de dengue ont été confirmés.

Les foyers les plus actifs sont situés à :

• La Rivière Saint-Louis
• Saint-Louis
• Saint-Pierre
• Ravine des Cabris
• L’Etang-Salé
• Les Avirons
• Saint-Joseph
• Petite-Ile
• Le Tampon
• La Plaine des Cafres
• Saint-Leu

De nouvelles zones de transmission ont été identifiées à Saint-André, Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne.

Les résultats du sondage Dengue

Du lundi 18 mars au 27 mars, l’ARS Océan Indien a lancé un sondage pour connaître et comprendre la perception de la population face aux risques liés à la dengue. Plus de 400 personnes réparties sur l’ensemble de l’île ont été interrogées par téléphone. Selon les principaux résultats de l'enquête :
•    71% des personnes interrogées savent que les moustiques naissent dans l’eau stagnante
•    91 % confirment que les moustiques transmettent des maladies
•    89 % savent que la dengue est une maladie dangereuse

La population semble globalement bien touchée par les campagnes de communication :
•    99 % déclarent avoir entendu parler de la dengue
•    68 % déclarent avoir vu une campagne sur la dengue récemment

Par ailleurs, les pratiques de prévention sont globalement assez bien appliquées :
•    plus de 80 % déclarent éliminer régulièrement les gîtes larvaires,
•    85 % déclarent se protéger des piqures de moustiques,
•    près de 50 % déclarent utiliser régulièrement des répulsifs

L'ARS remarque cependant qu’il reste encore des idées reçues en particulier sur le lieu où naissent les moustiques, le mode de transmission, les symptômes. L'agence rappelle donc les gestes à appliquer au quotidien : se protéger et protéger son entourage des piqûres de moustiques, vider tout ce qui peut contenir de l’eau (lieux où les larves se développent) et consulter rapidement un médecin en cas d’apparition de symptômes (forte fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et/ou articulaires, sensation de grande fatigue).

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Norbert, Posté
Nettoyé les zones publiques avant de faire la faire a une épidémie. Faut voir dans toutes la ravine des cabris y a des détritus et une forte épidémie de dingue . Merci les espaces verts plein de bouteilles et de moke pour les larves.