Tribune libre du député David Lorion :

Pour une égalité de loyer entre les logements du CROUS du sud et du nord de l'île


Publié / Actualisé
Suite à l'interpellation de Samantha Pothin, présidente de l'UNEF Réunion et vice-présidente du CROUS de La Réunion, je souhaite réaffirmer qu'il serait tout à fait injuste que les logements étudiants du CROUS, pour une même superficie, soient plus chers au Sud qu'au Nord.
Suite à l'interpellation de Samantha Pothin, présidente de l'UNEF Réunion et vice-présidente du CROUS de La Réunion, je souhaite réaffirmer qu'il serait tout à fait injuste que les logements étudiants du CROUS, pour une même superficie, soient plus chers au Sud qu'au Nord.

Le CROUS révise chaque année ses tarifs pour l’hébergement et la restauration des étudiants dont le pouvoir d’achat est à La Réunion particulièrement faible car 56% d’entre eux sont boursiers et l’aide familiale reste très fragile pour 80% d’entre eux.

Le dialogue mené entre la direction du CROUS et les élus étudiants sur la politique tarifaire est dans une impasse et plusieurs réunions prévues ont été annulées. Aucun accord n’a été trouvé pour le moment et les propositions ne me paraissent pas satisfaisantes.

Mais le plus grave encore, au regard de l’équité que l’on doit à tous les étudiants, est de mettre en évidence les différences de loyers entre les campus Sud et Nord. Pourquoi les étudiants qui auraient choisi ou auraient été sélectionnés par les algorithmes de Parcoursup, pour rejoindre les filières technologiques, professionnelles ou généralistes du Sud (IUT, ESIROI, BTS, Faculté des Sciences de l’Homme et de l’Environnement, STAP,
EMAP, CFPOI,…) devraient obligatoirement s’acquitter en moyenne de loyers plus chers de 15€/mois à 90€/mois pour une même superficie ?

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !