Tribune libre de la CFDT-EPSMR :

La CFDT-EPSMR craint que la psychiatrie devient encore plus le "parent pauvre" de la santé à La Réunion


Publié / Actualisé
La CFDT rappelle que les contours des directions communes ont démarré en 2010 suite à la création d'un GCS-GSO (groupement coopération sanitaire- (groupement sanitaire ouest) et l'approbation d'une convention constitutive. La raison explique la CFDT, est tout simplement, qu'aucune surface administrative, technique et logistique n'a été prévue pour ce nouvel hôpital. La proximité de l'EPSMR a été un élément fort de motivation de ce choix de mutualisation des services et des Directions communes conclue la CFDT.
La CFDT rappelle que les contours des directions communes ont démarré en 2010 suite à la création d'un GCS-GSO (groupement coopération sanitaire- (groupement sanitaire ouest) et l'approbation d'une convention constitutive. La raison explique la CFDT, est tout simplement, qu'aucune surface administrative, technique et logistique n'a été prévue pour ce nouvel hôpital. La proximité de l'EPSMR a été un élément fort de motivation de ce choix de mutualisation des services et des Directions communes conclue la CFDT.

Le rapprochement des organisations

Le syndicat CFDT-EPSMR remémore que cette convention a été conçue, pour favoriser le rapprochement des organisations et des moyens des deux établissements. L’article 3 de la convention constitutive dudit groupement précise qu’il "a pour objet de favoriser l’utilisation mutualisée des moyens administratifs, techniques et logistiques des deux établissements de santé en vue d’une optimisation des diverses organisations,[…] A cet effet, il organise et gère les processus clés suivants : la mise en place de directions fonctionnelles communes, un rapprochement des systèmes d’information, une cuisine centrale UPAC, les magasins alimentation et général, la pharmacie centrale, la sécurité des biens et des personnes, l’accueil, le standard, le service courrier, les services techniques, le service transport et le garage, les déchets, la reprographie, la morgue… ".

Des résultats peu probants

Le syndicat note qu’entre 2010 et 2014, les chantiers de mutualisation portés par le GCS-GSO n’ont pas donné des résultats probants. Les tergiversations ont duré plus de 4 ans car ils se sont heurtés à des réalités de terrain.  Sauf 2 services l’UPAC (Unité de Production Alimentaire Commune) et le service financier. Par la suite, la convention constitutive du groupement a été modifiée c’était en février 2015, afin d’accélérer la mise en commun des moyens et des projets, et de fluidifier le fonctionnement du groupement.

La CFDT précise qu’en mois Août et septembre 2015, les conseils de surveillance du CHGM et de l’EPSMR ont validé la Direction commune.
Un seul directeur pour les deux établissements

La CFDT relate encore, que c’est le 1er octobre 2015 que M. Laurent BIEN a été nommé officiellement Directeur de 2 établissements pour une durée de 4 ans renouvelables.  Que l’ensemble des Directions fonctionnelles sont déjà communes, les mutualisations des services ont accéléré jusqu’au moment de l’ouverture du CHOR le 7 mars dernier. La CFDT note quand même que le budget de l’EPSMR est en équilibre et insiste à dire que l’établissement de santé mentale a des projets médicaux qui correspondent à des besoins prioritaires de psychiatries et que l’histoire de psychiatrie ne soit pas effacée et que l’entité de notre hôpital soit préservée contre une fusion conclut le syndicat avant de demander qu’un bilan soit fait avant tout renouvellement de la convention.

Les conséquences liées à cette direction commune
La CFDT-EPSMER questionne :


L’EPSMR doit-il financer les manques du CHOR ?

Le terrain de l’EPSMR réservé à la construction d’une USIP (Unité de Soins Intensifs de Psychiatrie) projet prioritaire sera-t-il  cédé au CHOR pour sa propre construction ?

Peut-on construire en toute légalité chez son voisin ? Qui va payer ce bâtiment, l’EPSMR ou le CHOR ?
Peut-on décider seul sans l’avis des instances dont le conseil de surveillance ?

Manque chauffeur, vaguemestre, secrétaire, personnel au self…. au CHOR, pourquoi prendre le personnel EPSMR ?
Comment va-t-on faire pour ce nouvel hôpital sans service technique après le départ de l’entreprise qui assure les pannes ou les réparations actuellement ?

Est-ce que le service de soins sera aussi mutualisé?
N’est-ce pas une fusion qui se profile ?
La CFDT-EPSMR conclut qu’elle reste très mitigée à un renouvellement de Direction Commune avec cette "gouvernance trop verticalisée".

Willy Govindama
Secrétaire CFDT-EPSMR

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !