Tribunes libres :

Joachim Maillot, homme de convictions et de dialogue


Publié / Actualisé
Les réactions s'enchaînent dans la classe politique après la disparition de Joachim Maillot, ancien secrétaire général de la CFDT. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les réactions s'enchaînent dans la classe politique après la disparition de Joachim Maillot, ancien secrétaire général de la CFDT. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Jean-Pierre Rivière, secrétaire général de la CFDT-Réunion

"C'est avec une très grande émotion et une profonde tristesse que la CFDT Réunion vient d'apprendre le décès de Joachim Maillot. Joachim a été Secrétaire Général de la CFDT de 1979 à 1987 et de 1988 à 1991. Homme de convictions et de dialogue, il a consacré l'essentiel de sa vie à la défense et à l'amélioration des conditions des salariés de La Réunion.

Il a été au coeur des luttes et entre autres, l’artisan de l’extension de l’assurance chômage dans notre département. En interne, il a été l’initiateur du prélèvement automatique des cotisations (PAC) et soucieux de l’émancipation des salariés, il a créé notre centre de formation qui à ce jour continue à responsabiliser les salariés.

Tout ce travail a contribué à faire de la CFDT Réunion la 1ère Organisation Syndicale de l’île et il en était très fier. Le vide laissé par sa disparition attriste l’ensemble de l’Organisation. La CFDT Réunion s’associe pleinement à la douleur de sa famille et présente à ses proches plus particulièrement, à sa femme et à ses enfants, ses sincères condoléances."

Jean-Pierre Marchau, secrétaire Régional EELV Réunion, ancien membre de la Commission Exécutive de l’UIR-CFDT

"Joachim Maillot, un Zarboutan

C’est avec beaucoup de tristesse que j’apprends le décès de Joachim Maillot, ancien secrétaire de l’UIR-CFDT. Je l’ai connu lors de mes années de militantisme syndical à l’Union Interprofessionnelle de la Réunion CFDT dont il a été un zarboutan. Au nom d’Europe Écologie Les Vert Réunion, j’adresse toutes mes condoléances à sa famille, ses proches et à tous nos camarades."

Jean-Hugues Ratenon, député de La Réunion

"C'est avec émotion que j'apprends le décès de Joachim Maillot. Figure du syndicalisme réunionnais des années 1980 à 1990 à la tête de la CFDT, ce combattant pour la défense des travailleurs réunionnais était un homme engagé aux services des autres, maîtrisant les dossiers, apportant ses éclairages dans différents domaines aux membres du Conseil économique et social dont il était membre durant 10 ans, sans oublier qu'il était aussi conseiller régional de 1993 à 1998 s'investissant dans la commission formation.

Aux côtés de son frère, Maximin, il a participé, entre autres, au développement de l’abattoir de volailles à Grand Ilet dans le cirque de Salazie. Joachim Maillot restera dans la mémoire de toutes celles et tous ceux qui l’ont côtoyé, un homme de conviction et de dialogue. A sa famille, à ses proches, à ses amis, à la CFDT, j’adresse mes plus sincères condoléances."

Olivier Hoarau, maire du Port

"C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de Joachim Maillot. Je veux saluer sa mémoire de syndicaliste pour avoir défendu les intérêts des travailleurs réunionnais. Je veux saluer sa vocation d’entrepreneur avec sa famille pour le développement économique des Hauts, particulièrement à Salazie. Je veux saluer enfin l’Homme humaniste qui défendait l’identité réunionnaise, ses traditions, son patrimoine.

La Réunion perd un de ses meilleurs défenseurs. A son épouse, ses enfants, et ses proches, j’adresse mes très sincères condoléances."

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !