Tribune libre d'Ericka Bareigts, députée :

CROUS - baisse des tarifs des résidences étudiantes


Publié / Actualisé
La révision annuelle pour la rentrée 2019 des tarifs du CROUS de La Réunion prévoyait des loyers trop élevés pour les nouvelles résidences étudiantes situées à Saint-Pierre et au Tampon.
La révision annuelle pour la rentrée 2019 des tarifs du CROUS de La Réunion prévoyait des loyers trop élevés pour les nouvelles résidences étudiantes situées à Saint-Pierre et au Tampon.

En effet, les tarifs proposés, jusqu'à 355 euros pour un studio de 16 m2, pouvaient dépasser les montants proposés dans le secteur privé.

Tenant à la vocation sociale du CROUS, aux côtés des étudiants, je me suis mobilisée en ma qualité de membre du conseil d’administration lors de la dernière Assemblée Générale du CROUS, pour m'opposer à ces tarifs qui auraient pénalisé le pouvoir d'achat des étudiants et de leurs familles.

En effet, le logement et la défense du pouvoir d'achat sont des préoccupations quotidiennes des familles réunionnaises qui participent à l’égalité des chances.

Aujourd'hui, cette mobilisation collective avec les étudiants de l’UNEF a payé. Lors de l’assemblée générale de ce jour, nous avons obtenu jusqu’à 30 euros de baisse des loyers et ce, sans mettre en péril les ressources du CROUS de La Réunion.

Cette grande avancée facilitera la réussite de nos étudiants et leur permettra de se loger dans de bonnes conditions.

Cependant, le montage financier insuffisant de ces opérations immobilières du CROUS, en particulier pour le Tampon, maintient un niveau de loyer qui aurait pu être moins élevé avec une implication plus forte de la Région Réunion.

Nous appelons à cette vigilance pour les prochains logements qui seront construits pour les étudiants.

Éricka Bareigts, députée de La Réunion

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !