Tribune libre de Jean-Hugues Ratenon :

Stop à la maltraitance


Publié / Actualisé
Une fois de plus, le personnel des Urgences de Saint-Pierre est obligé de se mettre en grève pour faire entendre leurs revendications légitimes que j'ai depuis le départ soutenu car il est question de la qualité des soins offerts aux Réunionnais et donc de la dignité humaine. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Une fois de plus, le personnel des Urgences de Saint-Pierre est obligé de se mettre en grève pour faire entendre leurs revendications légitimes que j'ai depuis le départ soutenu car il est question de la qualité des soins offerts aux Réunionnais et donc de la dignité humaine. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Des heures d’attentes, des malades sur des brancards délaissés dans les couloirs, des personnels soignants dévoués mais exténués faute au manque d’effectifs criants. A cette situation, la direction répond par des contrats précaires ! Ça suffit. C’est de la maltraitance institutionnelle.

La ministre des solidarités et de la santé, que j’ai alerté à plusieurs reprises déjà, doit apporter des réponses très rapidement. Je suis pleinement solidaire de cette grève, aux côtés des personnels soignants, et j’appelle la population à soutenir aussi ce mouvement car il faut sauver notre santé.

Si c’est un problème financier, il faut que l’Etat augmente le coefficient géographique de notre département bloqué depuis 10 ans. En mars 2019, j’avais d’ailleurs interpellé la Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des solidarités et de la santé, Madame Christelle Dubois, en visite dans notre île, sur ce que je considère comme une forte discrimination vis à vis de la population Réunionnaise.

En effet, je rappelais que pour la seule période 2017, au titre de la mission d’intérêt général et à la contractualisation, la Réunion bénéficie de 96 euros par habitant, la Martinique 103 euros, la Guadeloupe et Ile de France 133 euros, la Corse 125 euros, la Guyane 177 euros. Par conséquent, j’appelle l’ensemble des personnels soignants de toute l’île à se mettre en grève pour exiger l’augmentation légitime de ce coefficient géographique. C’est une question de justice. Nou la pa plis, nou lé pa moin, respekt anou.

Jean-Hugues Ratenon, député de La Réunion

   

1 Commentaire(s)

Lol, Posté
J'appelle . Il se prends pour qui le zozo