Tribune libre du député Jean-Hugues Ratenon :

Privatisation des Aéroports de Paris : nous sommes aussi concernés


Publié / Actualisé
Privatisation des Aéroports de Paris : nous sommes aussi concernés. Depuis jeudi dernier : tous les Français inscrits sur les listes électorales peuvent signer la pétition pour provoquer un Référendum d'Initiative Partagée sur la privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP). Pour ce faire, 4 717 396 signatures, soit 10% des électeurs, doivent être récoltées. (Photo d'illustration RB/www.ipreunion.com)
Privatisation des Aéroports de Paris : nous sommes aussi concernés. Depuis jeudi dernier : tous les Français inscrits sur les listes électorales peuvent signer la pétition pour provoquer un Référendum d'Initiative Partagée sur la privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP). Pour ce faire, 4 717 396 signatures, soit 10% des électeurs, doivent être récoltées. (Photo d'illustration RB/www.ipreunion.com)

Nous ne pouvons pas laisser l’Etat continuer de casser le service public, après EDF, la Poste, ou encore la santé... volonté du gouvernement de toujours s’inscrire dans une démarche de réaliser des profits fait craindre le même sort qui pourrait être réservé à notre aéroport.

Roland Garros c’est 2 473 843 passagers en 2018. 1er aéroport des DOM ; 11ème aéroport français en nombre de passagers ; 7ème aéroport français dans le secteur du fret.

L’axe métropole/Réunion enregistre 1 484 305 passagers soit 60% de l’activité totale et Orly et Roissy constituent les principales plateformes de provenance et de destination de ce trafic avec 92% de l’ensemble soit 1 365 561 passagers.

Aujourd’hui, c’est une société aéroportuaire qui gère l’aéroport avec au capital : l’Etat : 60% ; la CCIR : 25% ; les collectivités territoriales : 15%(Région :10% et commune de Ste Marie 5%).

Si par cette collecte de signatures pour provoquer un RIP sur la privatisation de ADP, on ne donne pas un coup d’arrêt à cette politique ultra libérale, Roland Garros ne risque-t-il pas de tomber aux mains d’un groupe privé qui pourra décider des taxes aéroportuaires, de l’aménagement du site et aussi de la stratégie de desserte de notre île? Une éventualité évoquée par la presse en septembre 2018.

En clair : nous perdrions tout contrôle sur cet outil de désenclavement et de développement. C’est pour cela que j’invite les Réunionnaises et les Réunionnais, inscrits sur les listes électorales, à soutenir le texte pour un RIP sur ADP en se rendant sur le site : referendum.interieur.gouv.fr.

NON à la privatisation d’ADP,  protégeons notre aéroport Roland Garros.               

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !