Tribune libre de Jean-Pierre Marchau secrétaire régional EELV :

Chantier du Bras de La Plaine: déjà des dérives et une question


Publié / Actualisé
La visite du chantier du Bras de la Plaine organisée ce dimanche 21 juillet, a permis de constater que certaines promesses du maître d'ouvrage, le Département, ne sont pas tenues. Alors que depuis plusieurs semaines de nombreux camions transportent tous les jours des roches pour construire la piste, les responsables du chantier, au lieu de procéder à l'enlèvement les dizaines de buses en fonte qui traînent sur le site depuis 2007, se contentent de les repousser dans ce qui reste du lit de la rivière.
La visite du chantier du Bras de la Plaine organisée ce dimanche 21 juillet, a permis de constater que certaines promesses du maître d'ouvrage, le Département, ne sont pas tenues. Alors que depuis plusieurs semaines de nombreux camions transportent tous les jours des roches pour construire la piste, les responsables du chantier, au lieu de procéder à l'enlèvement les dizaines de buses en fonte qui traînent sur le site depuis 2007, se contentent de les repousser dans ce qui reste du lit de la rivière.

Or, le Département avait affirmé que cette fois, promis, juré, le chantier serait nettoyé. Résultat, non seulement le site est défiguré par la construction de la piste et le busage de la rivière mais il est toujours souillé par les vestiges du chantier de 2006.

On constate aussi que les travaux ont provoqué la création d’importantes poches d’eaux stagnantes isolées désormais du lit de la rivière avec tous les risques sanitaires que cela implique.

Mais plus grave, on a pu voir ce dimanche nombre de vélos, de motos et même un 4 x 4 circuler sur la piste du chantier alors que selon le cahier des charges il devrait y avoir un gardien et une barrière d’accès. Qu’en est-il du respect de la réglementation ? Le chantier s’est-il affranchi de l’article L. 362-1 du code de l’environnement qui interdit la circulation des véhicules à moteur dans les espaces naturels ?

Ou bien va-t-on sous la pression touristique décréter à la fin du chantier qu’il faut finalement conserver cette piste pour faciliter l’accès à ce site des nombreux promeneurs et piqueniqueurs du week-end ?

Jean-Pierre Marchau, Secrétaire Régional Europe Écologie Les Verts Réunion

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !