Tribune libre d'Olivier Hoarau :

Le maire du Port réclame "une vraie réponse budgétaire en matière de logement"


Publié / Actualisé
Le gouvernement, pour financer son déficit, a décidé de prélever un demi milliard d'euros sur des fonds d'actions logement, donc sur les contributions des entreprises au 1% logement pour leurs salariés.
Le gouvernement, pour financer son déficit, a décidé de prélever un demi milliard d'euros sur des fonds d'actions logement, donc sur les contributions des entreprises au 1% logement pour leurs salariés.

" Nous construirons moins de logements sociaux et nous aiderons moins les salariés à se loger… " affirme monsieur Dolci, Vice-président d’Action Logement, l’organisme collecteur.

Finie la caution apportée au salarié candidat à une location ou à l’achat d’un logement financé par un prêt à taux zéro !

Uniquement au Port, 78 familles sont en attente d’une réponse à leur projet de vie par l’accès au logement. A La Réunion, ce sont 20 000 personnes en attente de logement social et 40 000 logements en attente de travaux de rénovation.

L’échelle basse de ces besoins de réhabilitation se chiffre à 100 millions d’euros par an pour les 10 prochaines années. Un gisement d’activités pour nos petites entreprises qui est indispensable à la résorption de notre taux de chômage.

Pour toute réponse, le gouvernement nous dit :
" Suppression de l’APL, refonte de l’Allocation Logement dès l’année prochaine." Et maintenant, ce racket pur et simple de l’épargne des salariés, c’est inacceptable !

J’en appelle à la mobilisation de tous nos parlementaires, des acteurs du logement, du bâtiment, et tout particulièrement la CNL qui doit rejoindre les collectivités locales sur ce sujet, pour réclamer une vraie réponse budgétaire en matière de logements à La Réunion.

Olivier Hoarau, maire du Port 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !