Tribune libre de Jean-Hugues Ratenon :

A propos des contrats PEC


Publié / Actualisé
Monsieur le Préfet, Je rencontre beaucoup de nos concitoyens qui font face à des difficultés pour obtenir un emploi afin de subvenir à leurs besoins élémentaires. Une situation qui résulte de la pénurie d'emplois dans le secteur privé mais aussi dans le secteur public. Le manque de qualification n'explique pas tout puisque nous avons des diplômés qui galèrent et les services non pourvus en emploi ne demandent pas de qualification particulière. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Monsieur le Préfet, Je rencontre beaucoup de nos concitoyens qui font face à des difficultés pour obtenir un emploi afin de subvenir à leurs besoins élémentaires. Une situation qui résulte de la pénurie d'emplois dans le secteur privé mais aussi dans le secteur public. Le manque de qualification n'explique pas tout puisque nous avons des diplômés qui galèrent et les services non pourvus en emploi ne demandent pas de qualification particulière. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Cela m’amène à évoquer la question de la gestion des PEC à la Réunion.

Après avoir pris contact avec une agence Pôle emploi, j’apprends qu’il n’y a plus de contrat PEC alors que les besoins sont criants.

Monsieur le Préfet, afin qu’il n’y ait pas la moindre suspicion, je souhaiterais que toute la transparence soit faite sur la gestion des PEC sur notre territoire :    
   - combien de PEC ont été signés depuis janvier 2019 ? 
   - combien de contrats dans chaque mairie ?
   - combien à la Région, au Département ?
   - combien sur le dispositif ravine et emplois verts ? avec la liste détaillée des associations bénéficiaires.

Par ailleurs, pouvez-vous me dire quelles sont les demandes supplémentaires des Collectivités à ce jour ?

Lors de notre dernière rencontre, je vous ai alerté sur l’utilisation à des fins électorales de ces contrats PEC par certains élus ou candidats. Aujourd’hui, je suis en mesure de vous affirmer que certains n’hésitent pas à utiliser la misère, la souffrance des gens pour les entrainer dans la campagne des élections municipales.

Des inclus sans scrupules n’hésitent pas à promettre ces fameux contrats PEC pour manipuler les exclus. Un comportement inacceptable qui ne fait qu’aggraver le sentiment d’abandon et d’injustice dans la société Réunionnaise.

Stopper cela, doit être une priorité de l’Etat. Vous en êtes le garant dans le Département et cela passe en premier par la transparence dans les attributions afin d’identifier toutes dérives.

Afin d’aider la population dès à présent, je souhaiterais que vous vous adressiez à l’opinion en rappelant que ceux qui signent un PEC, ils doivent fournir un travail et ne sont nullement redevables à un quelconque candidat.

Je me tiens à votre disposition pour échanger et vous apporter mon éclairage.                                                                     

Dans cette attente, je vous prie d’agréer Monsieur Le Préfet l’expression de mes salutations respectueuses.  

Jean-Hugues Ratenon

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !