Tribune libre de Johan Guillou :

Je suis candidat à la municipale sur Saint-Leu


Publié / Actualisé
Certains d'entre vous me connaissent peut-être. Les Saint-Leusiens me connaissent, en tout cas, pour mon engagement sportif et associatif. Je suis président de la ligue de basket. Et je sais, à ce titre,l'importance du sport et de l'accès aux activités sportives. Les bénévoles et les structures qui permettent cet accès au sport pour le plus grand nombre, travaillent, consciemment ou non, pour la préservation du lien social. C'est ainsi, en tout cas, que j'ai toujours conçu mon engagement associatif. Et j'ai toujours vu, dans la pratique sportive, une école de la vie...et de la citoyenneté.
Certains d'entre vous me connaissent peut-être. Les Saint-Leusiens me connaissent, en tout cas, pour mon engagement sportif et associatif. Je suis président de la ligue de basket. Et je sais, à ce titre,l'importance du sport et de l'accès aux activités sportives. Les bénévoles et les structures qui permettent cet accès au sport pour le plus grand nombre, travaillent, consciemment ou non, pour la préservation du lien social. C'est ainsi, en tout cas, que j'ai toujours conçu mon engagement associatif. Et j'ai toujours vu, dans la pratique sportive, une école de la vie...et de la citoyenneté.

On apprend, sur les terrains, dans les clubs, le goût de l’effort, la combativité (dans le respect) et l’esprit d’équipe. Des valeurs qui aident à l’insertion et à la cohésion sociale. Le travail sur le terrain, je l’ai fait aussi avec ma tenue de gendarme. J’ai été gendarme à St Leu, durant de nombreuses années. J’ai notamment travaillé contre les violences intrafamiliales. J’ai vu des choses très dures. Et j’ai vu que l’impression d’abandon social accompagnait, souvent, ces violences. J’ai voulu, dès lors, travailler pour lutter contre cette société à deux vitesses, à laquelle certains ont l’impression d’être condamnés.

Ce travail, sur le terrain, pour la sécurité des St Leusiens, puis pour le développement de la pratique sportive, a nourri, année après année, mon engagement. J’ai rapidement su que je ne voulais pas rester spectateur, mais acteur dans la vie et le développement de ma commune : Saint- Leu. Une ville que j’aime passionnément, qui m’a beaucoup donné et à qui je veux donner, à mon tour, mes convictions et mon énergie.

Une de ces convictions, c’est que, pour notre commune, l’heure du réveil a sonné. Après des années et des années de désillusion. Les Saint-Leusiens, depuis trop longtemps, sont pris en otage par la politique politicienne de l’équipe municipale. Lorsqu’on parle de St Leu, parle-t-on encore des St Leusiens ? Non, les St Leusiens sont relégués au second plan. Les élus cherchent la lumière, constamment, mais pour les mauvaises raisons et de la pire des façons.

Déclarations fracassantes. Polémiques à répétition. Déclarations de guerre contre presque toutes les collectivités de la Réunion. Guerres d’égo. Problèmes judiciaires en série. Et maintenant, guerre fratricide... Le cirque permanent. Le mauvais feuilleton. On en oublierait presque qu’il y a, à St Leu, des S Leusiens, des
familles, dans leurs quartiers. Avec un quotidien. Et des questions sur l’avenir. L’équipe municipale, elle, l’a déjà oublié. Quel développement pour nos quartiers ? Quelle politique culturelle, sportive, associative, au plus près de nos familles ? Quelles sont les ambitions pour notre population ? On n’en sait rien. Tout ce que l’on voit, c’est les batailles coq et les mauvais feuilletons.

Saint-Leu mérite autre chose que ça. Saint-Leu mérite mieux que cela. Je l’entends, sur le terrain. Je l’entends, chez les gens qui essaient encore, malgré tout, de faire avancer leur commune. Je l’entends dans les quartiers. Je l’entends dans les Hauts, apparemment trop éloignés de l’hôtel de ville pour être pris en considération. Je l’entends chez nos agriculteurs, chez nos professionnels du tourisme. Je l’entends, le soir, chez les familles, de plus en plus nombreuses, qui nous ouvrent leur porte.

Saint-Leu mérite mieux que ça. C’est l’heure, maintenant, de se réveiller. Depuis des mois et des mois, je rencontre des acteurs de terrain. Des relais. Des gens qui partagent avec moi, ce triste constat. Et qui, comme moi, ne peuvent plus rester spectateurs. Avec toutes ces personnes, je travaille à un projet. Ambitieux, enfin. Un projet qui, au coeur des politiques, remettra l’humain. Je porterai ce projet commun, avec mon expérience de terrain. Avec mon énergie. Et surtout avec tous ceux qui ont de l’ambition pour St Leu et pour les St Leusiens.

Oui, je suis candidat à la municipale de St Leu, la municipale de mars 2020.

Je donne ce rendez-vous aux Ste Leusiennes et aux St Leusiens. Je vais tout de suite répondre à la question de l’étiquette ou du parti politique : Ne me parlez pas de gauche. Ne me parlez pas de droite. Parlons de St Leu. Pour redresser notre commune, nous travaillerons avec toutes les bonnes volontés ! Et en premier lieu avec les associations, qui, lorsqu’on leur en donne les moyens, font un travail formidable sur le terrain.

Il faut aider ceux qui travaillent pour le développement de la culture, du sport, de l’animation, ceux qui font la promotion de notre richesse et de notre identité.
Saint-Leu doit redevenir une capitale culturelle et sportive. Avec des forces vives mobilisées, encouragées, avec des structures rénovées et sécurisées.

Nous donnerons au parc du 20 décembre le festival qu’il mérite. Un festival qui fera écho à la révolte d’Elie, un moment marquant dans l’histoire de notre commune. Il faut un développement des activités périscolaires pour nos marmailles. Parce que le périscolaire, c’est l’égalité des chances. C’est la possibilité pour les enfants d’avoir accès à des activités, quels que soient les revenus de leurs parents.

Pour l’épanouissement des enfants et l’aide aux familles, il faut aussi développer les garderies et les micro-crèches. Créer du lien, partout. Des espaces où l’on se rencontre. Des maisons de quartier. Des services administratifs délocalisés, au plus près des administrés. Et notamment dans les Hauts, oubliés par l’actuelle équipe municipale.

Dans les hauts, c’est pas des moitiés de st Leusiens ! Cela, on est obligé, de le rappeler, ou de l’apprendre à ceux qui sont actuellement aux commandes. Personne ne doit être oublié. Tout le monde a droit à la solidarité. La commune, sous notre impulsion, aidera d’ailleurs les familles au moment où elles sont le plus éprouvées et les plus fragiles...lorsqu’elles sont frappées par un deuil. Il faudra créer des structures : maisons et service funéraire, pour l’aide logistique, pour une aide administrative. Pour un accompagnement humain.

Nous travaillerons pour le développement économique et touristique de St Leu, et donc pour l’emploi. Notre commune a un capital largement sous-exploité. Du foncier sera mobilisé pour la création d’une zone d’activité et d’une zone industrielle, au niveau de la pointe des châteaux et sur la partie basse de la route des Tamarins. Et avec cette activité nouvelle, la commune s’engagera sur des conventions, pour que le plus grand nombre d’ emplois soit occupé par des St Leusiens.

Cela, je le dis et je l’assume. St Leu, avec ses Hauts, malheureusement oubliés, et avec son littoral, doit devenir une commune à la pointe du développement
durable, notamment avec le développement du photovoltaïque. Nous devons utiliser nos ressources communales pour apporter les meilleures aides à la population

Nous créerons ainsi une régie de l’eau, pour maitriser le coût de l’eau et, au final, le baisser. C’est ça, aussi, travailler pour le pouvoir d’achat. Nous créerons aussi une régie pour bitumer nos chemins communaux. Savez-vous que St Leu a un finisher, qui prend la poussière depuis des années, alors que tant de nos routes restent
abîmées, " casse-cassées " ?

Le programme que nous proposerons aux St Leusiens, vous le voyez déjà, répondra à plusieurs attentes et exigences :
- l’aide aux familles, dans les quartiers.
- la préservation et le développement du lien social, avec des activités sportives, culturelles, avec le dynamisme de nos bénévoles et de nos associations. Pour que l’on soit bien, là où l’on vit.
- l’ambition économique au service de la cohésion sociale
- le respect de notre identité, de nos traditions, de notre
agriculture,
- le développement des Hauts, qui font la richesse de notre ville.

Pour tout cela, il faut dépasser les querelles partisanes. Et libérer les énergies. Et il faut remettre les St Leusiens à la place qui leur est due : devant. Il faut remettre l’humain au coeur du projet st leusien. C’est notre ambition. Ce sera notre action….

Et pour cela, nous chercherons tous les moyens. aujourd’hui, les st leusiens ne bnéficient pas des mêmes aides que les autres Réunionnais. Pourquoi ? Parce que l’équipe municipale a voulu partir en guerre contre tout le monde. Et dans cette guerre d’égo, qui payent les pots cassés ? Et surtout, qui paye les impôts ? Les St Leusiens.

Nous solliciterons les aides de la Région, pour l’aménagement et l développement de St Leu. Nous solliciterons les aides du Département, pour l’action sociale,
l’aide aux familles, l’aide aux gramounes. Nous solliciterons l’État. Nous solliciterons l’Europe. Nous irons frapper à toutes les portes. Partout où ils sont, nous
chercherons des moyens. Parce que nous avons des ambitions, non pas pour nous-mêmes, mais pour les St Leusiens.

Johan Guillou

   

6 Commentaire(s)

Mascarpone974, Posté
Je ne sais pas si tu rêves, je pense que oui mais je ne te reproche rien ! Oh que oui les rêves sont permis mais je serais toi j'aurais rêvé d'être le maire au moins des Tamponnais, ah j'oubliais par respect pour tes aînés (TAK pour ne pas le citer,) tu t'es dit tiens je suis compétiteur dans l'âme donc je reste dans ma catégorie d'âge et c'est donc Bruno Domen qui sera mon adversaire, mais réveille toi vite c'est un combat certes mais pas un combat sportif, c'est de la POLITIQUE. Alors Petit va combattre ailleurs et pas sur le terrain des ST LEUSIENS.
Aieaie, Posté
le. gars juste un question ? si Thierry te encore maire est ce que zot nore été tout ça prétendant la pou la mairie ? band capon
NAKIQUE, Posté
Merci Mr pour l'interet que vous portez a notre commune. Je vous souhaite une bonne campagne.
Corinne, Posté
Arrête de dire n'importe quoi depuis quand tu es st leusien tu es un étranger qui vient d'un bourg sur le tampon il faut surtout pas nous confondre avec tes chèvres de ton patelin, ta candidature est une insulte pour nous st leusien ,ont n'a pas besoin des gens d'ailleurs à la tête de la mairie de st leu, dommage que ton entourage te fait croire le contraire mais je te rassure tu vas vite comprendre que tu es un canulars
Dodobaba, Posté
arrête raconte la merde.. oule pas St leusien. usurpateur out nom.. St leusien le pas. (supprimé pour insulte). arrête amène à nous le plus bas que bas.. Pas besoin tamponnais
Loret, Posté
Qui i envoyé à où GUILLOU c'est la region, tout le monde i conné , à où domen, i marche ek la region