Tribune libre de La République En Marche Réunion ! :

Première réunion de la convention citoyenne pour le climat : La Réunion engagée !


Publié / Actualisé
Le Président de la République Emmanuel Macron fait confiance à la société française pour proposer des actions concrètes contre le péril climatique. En réponse à une demande faite lors du Grand Débat National, a été mis en place un exercice pratique inédit de démocratie participative à l'échelle de la France, pour aborder autrement les enjeux climatiques (Photo D.R.)
Le Président de la République Emmanuel Macron fait confiance à la société française pour proposer des actions concrètes contre le péril climatique. En réponse à une demande faite lors du Grand Débat National, a été mis en place un exercice pratique inédit de démocratie participative à l'échelle de la France, pour aborder autrement les enjeux climatiques (Photo D.R.)

Réunie de vendredi à dimanche,  la première session de 3 jours de la "convention citoyenne pour le climat" vient de se terminer. Cinq autres sessions se succèderont d’ici fin janvier 2020. 150 citoyens ont été tirés au sort pour un panel représentatif de la société française. Le Réunionnais Guillaume Robert est l’un des 4 ultramarins à y participer. La question qui leur est posée est la suivante : "comment réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici à 2030, dans un esprit de justice sociale ?"

Pour plancher sur cette question difficile et impliquer la société toute entière, ils se sont informés, ont débattu, ont réfléchi tous ensemble à des leviers d’actions pertinentes, avec le soutien de plusieurs experts et conseillers dont le Réunionnais Stéphane Bijoux – Député Européen.

A l’issue des 6 sessions, leurs conclusions seront remises au Gouvernement qui y répondra publiquement. Elles seront soumises aux suffrages de la population, soit par référendum, soit par un vote à l’Assemblée Nationale, ou seront mises en application dès que possible par des mesures réglementaires directes.

Les 150 citoyens de la Convention pour le climat, pourront formuler une réaction commune et publique aux réponses du Gouvernement.
C’est ainsi que le Gouvernement compte poursuivre le déploiement des décisions prises après le Grand Débat National.
Les français, réunionnais ont demandé plus de transparence et d’implication citoyenne dans les grandes décisions, nous avons notre parole en la personne de Guillaume Robert !

La République En Marche Réunion !

   

2 Commentaire(s)

Bruno Bourgeon, Posté
J'oubliais : ne faites pas passer La Réunion en primauté de vos revendications, la lutte est à l'échelle française et européenne, et même mondiale.
Bruno Bourgeon, Posté
Guillaume Robert, vous allez avoir du travail pour contredire les mensonges d'état : le recours, données à l'appui, secteur par secteur, précise que le retard de la France dans la décarbonation de l'économie est incompatible avec l'objectif de 1,5°C annoncé à Paris lors de la COP21. Des faits, rien que des faits, auxquels Emmanuel Macron ne répond pas. Emmanuel Macron a consenti à soutenir un objectif européen de 55 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2030 par rapport à 1990, au lieu des 40% actuels. C'était pourtant le minimum exigible alors qu'Angela Merkel et la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, ont appuyé cette exigence de cohérence avec l'Accord de Paris. Nombre de scientifiques et d'ONG expliquent qu'il faut aller plus loin (-65%). Emmanuel Macron s'est bien gardé d'annoncer comment mettre en Å"uvre cet objectif : la Loi énergie-climat, votée ce 26 septembre au Sénat, limite l'ambition à 40%. Pourquoi ne pas faire à Paris ce qu'on annonce à New-York ?
Emmanuel Macron et son gouvernement cherche le consentement de la population en tirant au sort une commission, auxquelles les questions posées ne répondent d'emblée pas aux exigences climatiques. Vous avez dit manipulation du peuple? Au boulot, Guillaume Robert et vos collègues.