Courrier de Jean-Hugues Ratenon à l'Autorité de la concurrence :

Suite à l'annonce de la venue des rapporteurs de l'Autorité de la Concurrence


Publié / Actualisé
Madame la Présidente,L'annonce du rachat de vindémia par le groupe Bernard HAYOT suscite inquiétudes et interrogations à la Réunion. Un projet de rachat qui, s'il se réalise, mettra GBH en position de quasi-monopole économique territorial. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Madame la Présidente,L'annonce du rachat de vindémia par le groupe Bernard HAYOT suscite inquiétudes et interrogations à la Réunion. Un projet de rachat qui, s'il se réalise, mettra GBH en position de quasi-monopole économique territorial. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

J’ai été reçu le 14 août dernier à Paris par 3 de vos responsables de services avec qui j’ai pu exprimer mes craintes sur cette opération. Ils m’ont, de leur part, informé qu’à ce jour aucune notification officielle de cette opération de GBH n’a été reçue par l’Autorité.

Ils m’ont par la suite expliqué le déroulement de la procédure une fois le dossier déposé : les délais, les examens du projet ou encore les auditions que l’Autorité serait amenée à faire.

C’est sur ce point précis et vu l’ampleur de ce dossier que je souhaite vous interpeller. En effet, je vous propose que l’Autorité vienne à la Réunion pour interroger tous les opérateurs concernés afin de recueillir leur avis et leur vision du fonctionnement des marchés concernés.                                               

En effet, comprenez bien qu’il sera très difficile pour tous les acteurs de venir sur Paris pour être auditionnés. Car ces opérateurs doivent être le plus nombreux que possible : syndicats de commerce ; syndicats de la grande distribution ; syndicats agricoles, les chambres consulaires ; l’Observatoire des Prix, des Marges et des Revenus ; les associations de consommateurs ; les producteurs ; les concurrents ; les élus ; etc…

Ce dossier doit être traité avec la plus grande vigilance car la vie chère et le pouvoir d’achat sont au cœur des préoccupations des Réunionnais ; le récent mouvement des gilets jaunes est là pour le rappeler.

Aussi, la population est très attentive sur l’avancée de dossier et n’acceptera pas que leur liberté de choix soit restreinte qui ferait d’elle la grande perdante dans cette affaire.

Dans l’attente que vous acceptiez ma proposition, je vous prie de croire Madame la Présidente en l’expression de ma parfaite considération.

Jean-Hugues Ratenon

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !