Tribune libre du député Jean-Hugues Ratenon :

"Macron Choose le mépris, l'arrogance et la répression"


Publié / Actualisé
Rien de nouveau au royaume de la macronie : le roi est là, il faut faire place nette. Jamais dans l'histoire de la Réunion, une visite présidentielle ne s'est déroulée de cette façon. Mais avec 1000 gendarmes venus en renfort soutenu par leur patron Christophe Castaner, le ton était donné. D'ailleurs je me demande bien où il est passé ; puisqu'on l'a vu descendre de l'avion présidentiel mercredi mais depuis il a disparu !
Rien de nouveau au royaume de la macronie : le roi est là, il faut faire place nette. Jamais dans l'histoire de la Réunion, une visite présidentielle ne s'est déroulée de cette façon. Mais avec 1000 gendarmes venus en renfort soutenu par leur patron Christophe Castaner, le ton était donné. D'ailleurs je me demande bien où il est passé ; puisqu'on l'a vu descendre de l'avion présidentiel mercredi mais depuis il a disparu !

Gillot s’est transformé en zone inaccessible ; très peu d’élus ; pas d’accueil populaire et le pire on réprime, on gaze les citoyens venus lui dire qu’ils n’étaient pas d’accord avec sa politique. C’est une honte pour un Président de la République de fouler de cette manière le sol d’un département français.
Depuis son arrivée, la Réunion est en état de siège. Des forces de l’ordre en nombre sur tout son parcours. Le barachois bunkérisé. Le chef-lieu asphyxié par des embouteillages monstres notamment sur la route du littoral. Du jamais vu. Cela ressemble à de l’intimidation.

Car parallèlement, ce jeudi après-midi, 4 gilets jaunes comparaissaient devant la justice pour des faits qui remontent à novembre 2018.

L’intersyndicale qui a appelé à une grève générale ce jeudi a été méprisée. Aucun contact, aucun rendez-vous ; puis une rencontre programmée pour finalement être annulée. Quel mépris ! 

La préfecture a interdit que le défilé se termine sur le barachois, comme cela se fait tout le temps, et a sommé les organisateurs à se rendre à la gare routière à la dernière minute. Nouvelle grave atteinte à la liberté de manifester.

Et tout ça pour quoi faire ? Du vide, du vent, aucune annonce concrète, immédiate sur les problèmes des Réunionnais : emploi, vie chère, pouvoir d’achat, logement…

Et que dire de la mascarade de ce jeudi matin aux camélias où l’élysée avec la complicité de certains élus ont orchestré une prétendue rencontre avec la population. Mais des habitants des camélias, non encadrés par ces élus réunionnais, ont pu exprimer leur mécontentement à Macron.

Emmanuel Macron, en bon banquier, est venu faire du business avec son forum " choose la Réunion " ; il est venu faire de la com ; il tente, en tant que vrai chef de parti, de lancer la campagne électorale des municipales pour ses représentants dont certains avancent masqués.

Mais la population n’est pas dupe.

Jean Hugues Ratenon, député de la Réunion
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !