Tribune libre des Femmes dans la crise requin 974 :

Notre colère est grande !


Publié / Actualisé
Monsieur Macron, Madame Girardin, depuis 2017, les usagers de la mer, les familles de victimes, les femmes en rose et le collectif Rend a nou la mer, rend a nou la Réunion ! vous sollicitent pour vous faire entendre qu'une île privée de l'accès à son océan est une situation inacceptable. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Monsieur Macron, Madame Girardin, depuis 2017, les usagers de la mer, les familles de victimes, les femmes en rose et le collectif Rend a nou la mer, rend a nou la Réunion ! vous sollicitent pour vous faire entendre qu'une île privée de l'accès à son océan est une situation inacceptable. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Qu’interdire la commercialisation de la pêche de requins dans les eaux réunionnaises depuis 20 ans, reconduire l’arrêté préfectoral d’interdiction temporaire (!) des activités nautiques depuis 9 ans et maintenir la réserve marine en l’état dans la zone balnéaire sont d’un absurdité sans nom !

À chacune de vos visites, nous avons sollicité des audiences officiellement puis reçues des promesses orales qui ne sont jamais tenues !

Nous nous mobilisons à chacune des visites de Mme Girardin pour réussir à avoir un échange avec elle sous la contrainte de notre présence...

Le 20 septembre dernier, nous l’avons à nouveau rencontré et avons obtenu un engagement ferme du sous-préfet Olivier Tainturier et des Renseignements Territoriaux à échanger avec vous lors de votre visite sur notre territoire fin octobre.

Nous vous avons envoyé une demande officielle et avons finalement été prévenu mardi à 16h30 d’un rendez-vous pour le lendemain 10 heures à la préfecture.

Et en route pour vous rencontrer, nous apprenons 1h30 avant l’audience que celle-ci était purement annulée !

Puis à 10h, nous découvrons que vous aviez en réalité prévu une rencontre avec la population du quartier des Camélias !!

Notre colère est grande car vous prônez mener des actions et faire des annonces pour la population mais en réalité vous l’humiliez ! Vous prônez la responsabilité individuelle sous couvert de démocratie mais vous n’écoutez pas le peuple !

Vous vendez la Réunion à l’étranger mais ne faites qu’accentuer les difficultés que nous vivons au quotidien...

Avez-vous oublié qui vous a élu ?

Avez-vous conscience de ce que nous ressentons face à votre attitude hautaine et manipulatrice ?

Ce soir, alors que nous écrivons ses mots, la colère gronde dans les foyers réunionnais !

Des émeutes ont lieu au Chaudron, au Port et à la Rivière des Galets.

Des familles, dont nous faisons partie, que vous n’avez pas daigné rencontrer mais bien soigneusement écarté, ont été gazées à Gillot car elles souhaitaient vous exprimer leurs avis et ressentis.

Ce soir, notre colère est d’autant plus grande que votre manque de respect et votre mépris à notre égard nous apporte la preuve que nous sommes censurés et que votre gouvernement mets le peuple français sous la coupe de votre dictature !

En agissant ainsi avec provocation, vous oubliez 2 choses : le peuple réunionnais est fier et il n’a plus rien à perdre !

Nos enfants, nos familles et nos amis ne sont pas des proies...

Nous ne baisserons jamais les armes !

Les Femmes dans la crise requin
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !