Tribune libre de la députée Nadia Ramassamy :

Macron à La Réunion : un plan pour l'emploi nécessaire qui demande du concret


Publié / Actualisé
Présent sur l'île de La Réunion depuis mardi 23 octobre, le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi 24 octobre un plan pour l'emploi à La Réunion. A l'aune des difficultés sociales de l'Île et de mes nombreux messages d'alerte au Président et au Gouvernement, je prends acte des mesures intéressantes pour l'emploi annoncées par le Président. Je serai vigilante quant à leurs traductions tangibles dans le quotidien des Réunionnaises et des Réunionnais et j'espère que gouvernement agira très concrètement contre la vie chère et la fracture sociale qui minent l'Île.
Présent sur l'île de La Réunion depuis mardi 23 octobre, le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi 24 octobre un plan pour l'emploi à La Réunion. A l'aune des difficultés sociales de l'Île et de mes nombreux messages d'alerte au Président et au Gouvernement, je prends acte des mesures intéressantes pour l'emploi annoncées par le Président. Je serai vigilante quant à leurs traductions tangibles dans le quotidien des Réunionnaises et des Réunionnais et j'espère que gouvernement agira très concrètement contre la vie chère et la fracture sociale qui minent l'Île.

Alors que je demandais depuis de nombreux mois l’extension des emplois francs, l’élargissement de ce dispositif à toute l’Île et sans contrainte d’âge est une mesure positive. De même, allouer 15 000 euros sur trois ans pour les employeurs recrutant en CDI un chômeur de longue durée était une action qui demeurait plus que nécessaire.

Aussi, je déplorais la transformation des contrats aidés en PEC (Parcours emplois compétences) et ses conséquences néfastes sur l’emploi et sur le tissu associatif de l’Île, la décision du Président d'augmenter à 12 000 PEC par an va dans la bonne direction mais reste insuffisante en raison de l’urgence du chômage.

Par ailleurs, le choix du Président de reprendre la charge du RSA et de permettre le cumul du RSA avec une activité saisonnière à temps partiel est une mesure qui répond enfin aux difficultés financières de nos collectivités et de répondre aux spécificités l’économie ultramarine, du rythme de notre agriculture et de la situation sociale de la société réunionnaise.

De même, si les employeurs bénéficieront désormais d’une exonération de charges patronales jusqu’à deux fois le niveau du Smic, rémunérer les formations qualifiantes dans les secteurs qui recrutent est également une mesure qui va dans la bonne direction.

Enfin, 100 projets de jeunes souhaitant créer une entreprise seront aidés par des micro-crédits, je me félicite de la reprise par le Président du dispositif que j’avais lancé au Département avec le TAJ (Tremplin pour l’activité des jeunes).

   

1 Commentaire(s)

Filou, Posté
"je" "je" "je".... A part vous mettre en avant afin de masquer la pauvreté de votre action politique, quand prendrez vous conscience que nous ne souhaitons plus de politiques d'un temps que nous ne voulons plus....Et puis quand on a des casseroles (comme les autres) il est de bon ton de ne pas trop la ramener....