Tribune libre de Jean-Pierre Marchau :

Bois blanc, nouveau revers pour l'Etat et le conseil régional


Publié / Actualisé
L'Autorité environnementale (AE), vient de se prononcer sur la procédure de modification du schéma départemental des carrières (SDC) que l'État avait initiée début juillet afin d'y intégrer le site de Bois Blanc. Une procédure qui s'apparente selon nous à un passage en force après l'annulation du précédent Schéma par la Cour Administrative d'Appel.
L'Autorité environnementale (AE), vient de se prononcer sur la procédure de modification du schéma départemental des carrières (SDC) que l'État avait initiée début juillet afin d'y intégrer le site de Bois Blanc. Une procédure qui s'apparente selon nous à un passage en force après l'annulation du précédent Schéma par la Cour Administrative d'Appel.

Dans le long bras de fer juridique qui oppose les riverains et les écologistes au Conseil Régional et à l’État, l’Autorité Environnementale rappelle très clairement qu’il ne saurait y avoir de modification du Schéma des Carrières sans que celle-ci ne soit soumise à une évaluation environnementale. Cette instance du Ministère de l’écologie invoque notamment  les " incidences notables sur l’environnement et sur la santé humaine " que pourrait avoir un tel passage en force.

C’est donc un nouveau revers pour le Préfet mais aussi pour le Conseil Régional, maître d’ouvrage d’un projet routier pour lequel il n’a pas anticipé les énormes besoins en matériaux nécessaires à la construction d’une digue pharaonique. Il n’est pas non plus indifférent, à l’heure où l’État fait pression pour continuer les prélèvements d’andains sur les terres cultivées, de noter que l’AE évoque dans ses motivations  " les incidences sur la biodiversité eu égard à la présence d’espèces protégées" ainsi que  "l’impact sur les espaces agricoles".

Pour Europe Écologie Les Verts, il est temps désormais, d’envisager très sérieusement une alternative à la digue.

Pour EELVR Jean-Pierre Marchau, Secrétaire Régional

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Béniouioui, Posté
    La révision du SAR a pour but d'ouvrir des carrières sur le littoral et ailleurs.