Tribune libre de Jean-François Nativel :

Mon peï bato fou


Publié / Actualisé
Hier comme beaucoup, j'ai vu passer cette vidéo où un homme insulte et menace violemment les propriétaires d'un petit "camion bar" (j'aime pas "food trucks", nou lé pa zaméricain terla). Très vite 60 000, 100 000 et bientôt 200 000 vues, repris par les médias locaux, sous les applaudissements de bon nombre de personnes ici, qui grisées par la liesse d'un lynchage XXL y ont vu un crime contre le patrimoine réunionnais, un " culinocide ", méritant le bûcher. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Hier comme beaucoup, j'ai vu passer cette vidéo où un homme insulte et menace violemment les propriétaires d'un petit "camion bar" (j'aime pas "food trucks", nou lé pa zaméricain terla). Très vite 60 000, 100 000 et bientôt 200 000 vues, repris par les médias locaux, sous les applaudissements de bon nombre de personnes ici, qui grisées par la liesse d'un lynchage XXL y ont vu un crime contre le patrimoine réunionnais, un " culinocide ", méritant le bûcher. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le tort de de cette entreprise ? Avoir mis... des haricots dans le Rougail saucisses.

Alors même qu’on ne compte plus les influences étrangères indiennes, malgaches, ou encore métropolitaines revisitées, qui ont façonné notre cuisine réunionnaise métissée.

Chaque jour chez nous le burger industriel l’emporte un peu plus sur le pain bouchon. On voit mêmes fleurir des distributeurs automatiques de pizza, que l’on se de permet de garnir au même rougail saucisse, ou encore au boucané, sans aucun état d’âme vis-à-vis de la cuisine italienne, elle aussi en droit de se sentir outragée ?

A l'heure où des poussées identitaires voient leur portée décuplée par les réseaux sociaux, on imagine facilement l'ultra bashing et le harcèlement dont ils vont être victimes, pouvant les conduire dans une tourmente sans précédent, et jusqu'à la fermeture de leur entreprise.

Qu'est-ce qui est plus important finalement ? Le respect scrupuleux d'une recette, où le fait de promouvoir la couleur de notre île ?

Quand je vois ce petit camion bar magnifiquement décoré, avec des drapeaux réunionnais, des margouillats et des dodos dessinés, je me dit qu'il ne peut pas y avoir de meilleur ambassadeur, et j'ai une pensée pour ces entrepreneurs qui bossent dur derrière les fourneaux pour faire vivre leur famille... j'ai du mal à y voir "le mal"

Pour ma part, je suis beaucoup plus outré par l'auteur de cette vidéo, qui ose reprendre des insultes créoles avec un fort accent du Sud de la France...

C'est lui qui nous fait honte. C'est lui qui donne une image désastreuse des Réunionnais.

Sans compter qu'il ose prendre à partie son enfant qui l'accompagne, quelle belle image pour un papa "kreol".

J'ai connu une époque où on chantait avec humour "L'assassin l'assassin L'assassin li la mèt safran dan bred' mouroum oté"

Une époque où nous étions tellement fiers d'être un peuple accueillant, tolérant, tellement fiers de nous appeler "Réunion"... mais ça c'était avant qu'internet devienne le royaume des prêcheurs de désordre, des malokis...

Jean-François Nativel

   

1 Commentaire(s)

NATHALIE, Posté
Belle leçon de générosité, vous me surprenez agréablement, la purification va mener à la guerre