Courrier des lecteurs de Loulou Henry Hippolyte :

Ensemble pour le Port, avec les Portois


Publié / Actualisé
Dans la perspective des élections municipales de 2020, le microcosme politique portois, comme partout ailleurs, est en effervescence. Secoués par la défiance des militants et les défaites à répétition, on distingue, en premier lieu, les partis politiques traditionnels qui essaient d'arborer une posture plus adaptée au contexte de crise sociale exacerbée dans notre département. Ensuite et dans un autre style, on trouvera les " irréductibles ". Ceux-là même qui campent désespérément sur leurs positions, en exprimant inlassablement une profonde aversion à toute évolution idéologique. Rajoutés à cela, des nouveaux mouvements qui souhaitent également apporter leur pierre "pour faire société", nous voilà donc face des volontés citoyennes, prêtes à se lancer dans le chaudron électoral de notre chère cité maritime (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Dans la perspective des élections municipales de 2020, le microcosme politique portois, comme partout ailleurs, est en effervescence. Secoués par la défiance des militants et les défaites à répétition, on distingue, en premier lieu, les partis politiques traditionnels qui essaient d'arborer une posture plus adaptée au contexte de crise sociale exacerbée dans notre département. Ensuite et dans un autre style, on trouvera les " irréductibles ". Ceux-là même qui campent désespérément sur leurs positions, en exprimant inlassablement une profonde aversion à toute évolution idéologique. Rajoutés à cela, des nouveaux mouvements qui souhaitent également apporter leur pierre "pour faire société", nous voilà donc face des volontés citoyennes, prêtes à se lancer dans le chaudron électoral de notre chère cité maritime (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Notre ville du Port a toujours été marquée par les luttes sociales, syndicales et politiques, depuis sa création en 1895. Le port de commerce et le chemin de fer ont largement contribué à l’émergence de cette vitalité syndicale. Les problématiques sociales de l’époque liées au manque cruel de logements décents et au niveau de pauvreté de la grande majorité de la population, à l’origine ouvrière, ont fait de cette commune totalement urbaine, un lieu de joutes politiques intenses.

Si la ville a su préserver et concrétiser un schéma directeur de développement global, impulsé depuis la victoire de 1971, elle le doit tout d’abord à son initiateur et leader charismatique, dont le travail, la vision et l’engagement, au profit des Réunionnais en général et des Portois en particulier, inspireront toujours la reconnaissance et le respect. Cette dynamique de développement a été également rendue possible avec le travail de nos ainés, investis dans leurs tâches électives pour sortir le Port du fénoir, et surtout grâce à une très forte adhésion de la population, autour d’une famille politique forte et unie. Mais çà, c’était avant !

Cette unité a été ébranlée une première fois au Port en 2012, puis en 2014. Nous connaissons ensuite les résultats qui ont eu pour effet, entre autres, de créer des inimitiés entre camarades et militants de longue date, alors que nous avions tous ensemble, le souci du bien commun. Sur ce plan, les divisions affichées et qui s’accentuent aujourd’hui pour les municipales, sont loin à mon sens, d’être des signaux positifs en direction d’une population en proie à des fortes difficultés. Cette dernière a plus besoin d’avancées concrètes et d’efficacité, au lieu de discordes stériles sur fond de doctrine surannée.

La ville doit engranger en termes de structuration urbaine et d’investissements publics et privés, pour asseoir une dynamique de développement, profitable à tous les niveaux. Les services publics rendus à la population portoise ainsi que leur cadre de vie, doivent être préservés et améliorés, dans un environnement budgétaire de plus en plus contraint. C’est donc l’intérêt de la ville et de ses habitants qui prime avant toute autre considération.

Le rassemblement le plus large que je formulais autour de cet intérêt capital, n’a malheureusement pas trouvé un écho favorable, en raison de divergences et d’interprétations  qui sont loin, à mon sens, des préoccupations de nos concitoyens. Pour être plus précis, je ne soutiens à ce jour, aucune candidature déclarée. Au mieux, je leur souhaite bonne chance.

Pour ma part et avec mon groupe d’élus de l’opposition au sein du conseil municipal, nous n’aurons eu cesse, en toute humilité, de contribuer de manière constructive aux différents débats de cette mandature. Cette posture partagée dans le respect avec le maire en fonction, s’est voulu pragmatique. Elle a toujours cherché à ne pas nous éloigner de notre objectif, qui est celui de privilégier l’intérêt de la population, avec le développement de notre territoire. 

La gestion d’une ville est loin d’être un long fleuve tranquille et entraine dans son sillage, son lot de difficultés. Je ne doute pas que le maire a pris la mesure des efforts complémentaires à mener, pour y remédier. Je préfère raisonnablement penser que le travail amorcé par l’équipe municipale actuelle, au profit des Portoises et des Portois, mérite d’être poursuivi dans la sérénité et la confiance. Ainsi, au regard de la situation qui prévaut dans notre commune, je porterai mon soutien à la candidature qui sera présentée par la majorité en place, pour ces élections municipales de 2020 au Port.

 Loulou Henry Hippolyte

   

3 Commentaire(s)

Rougail piment, Posté
Electeurs portois, n'oubliez pas : http://www.ipreunion.com/photo-du-jour/reportage/2014/02/22/municipales-2014-le-port-henri-hippolyte-se-lance-dans-le-grand-bain,24388.html

Loulou combattait OH
Portois, Posté
La lèche n'a de prix, c'est quoi ta part du gâteau???
Rougail piment, Posté
Une bonne manière pour les Séraphine de revenir par la fenêtre une fois chassés par la porte car n'oublions pas que Loulou n'est que de 1/2 frère des frères Séraphine.
Un Loulou non pas dans la bergerie mais avec d'autres loups!
C'était un secret de polichinelle tant il s'affichait partout avec OH.