Tribune libre de LREM 974 :

Plan gouvernemental pour l'immigration


Publié / Actualisé
Ce mercredi 6 novembre, le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé des mesures détaillées d'un plan immigration interministérielle. Il s'agit de 20 mesures qui s'inscrivent dans 4 axes majeurs.
Ce mercredi 6 novembre, le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé des mesures détaillées d'un plan immigration interministérielle. Il s'agit de 20 mesures qui s'inscrivent dans 4 axes majeurs.

Augmenter l’effort d’aide publique au développement (APD) :
- En soutenant les projets visant à développer les capacités de certains états à maîtriser leurs frontières, à combattre les réseaux de passeurs, à moderniser l’Etat civil.

Contribuer avec l’Europe à refonder l’espace Schengen et le régime d’asile européen :
Mise en place des procédures frontalières à la frontière extérieure dans des centres contrôlés
Renégociation du Code Frontière Schengen

Fixer des objectifs quantitatifs en matière d’immigration professionnelle :
- Débattre chaque année au Parlement d’objectifs d’immigration professionnelle, par secteur d’activité

Lutter contre les abus concernant notre système social ou l’accès aux soins :
- Adapter l’aide médicale d’État (AME) et les conditions d’accès
des demandeurs d’asile à la protection universelle maladie (PUMa) pour limiter les abus

" Le sens général de notre action, c'est la souveraineté (...) C'est exprimer et assumer des choix claires en matière d'accueil et d'intégration" et assurer "un juste équilibre entre les droits et devoirs ", Edouard Philippe

LREM

   

1 Commentaire(s)

Babouk loswoir, Posté
Sommes-nous, en France, encore un État fort? Imaginons qu'une personne étrangère venait manger à table avec notre petite famille le dimanche midi, sans y avoir été invité, je crois qu'il y aurait léger problème...
Autre exemple, si on a un peu de mal à donner de l'argent à notre unique enfant pour qu'il s'achète à manger à midi devant le lycée, ce ne serait acceptable qu'on soit généreux avec celui du voisin d'en face !
La France a plus de 3 millions de chÃ'meurs : comment comprendre qu'on étudierait une migration économique (dans certains domaines ou secteurs d'activités...)!
Préoccupons-nous d'abord de faire le bien être des Français avant de songer à se pencher sur le sort des autres (Afrique du Nord, Afrique de l'Ouest: ex-bulle malienne, Europe de l'Est :ancien satellites URSS, etc.).
L'UE s'est un budget de près 170 millions d'euros, à 28 pays, on n'arrive pas à s'en sortir, ce n'est pas acceptant des Syriens ou des Sénégalais (rien à voir avec la couleur de la peau, la religion ou bien les valeurs morales...) que l'on va se redresser. Mettons-nous, tous au travail, arrêtons de faire semblant.
Si on regarde les Outre-mer: la tâche est incommensurable.