Tribune libre du député Jean Hugues Ratenon :

Marche contre l'islamophobie : un acte de fraternité


Publié / Actualisé
Hier, dimanche, s'est déroulée notamment à Paris une marche de solidarité avec les musulmans. L'occasion était trop belle pour certains, Marine Le Pen en tête, de jouer l'amalgame et de volontairement créer la confusion entre les millions de musulmans de France et les islamistes.
Hier, dimanche, s'est déroulée notamment à Paris une marche de solidarité avec les musulmans. L'occasion était trop belle pour certains, Marine Le Pen en tête, de jouer l'amalgame et de volontairement créer la confusion entre les millions de musulmans de France et les islamistes.

L’origine de cette manifestation : une tentative de meurtre devant la mosquée de Bayonne qui a fait 2 blessés par balles à la fin du mois d’octobre. Un acte commis par un ancien candidat du Front National aux cantonales.

J’ai moi-même été signataire de l’appel à cette marche pour dénoncer la stigmatisation grandissante des musulmans, victimes de discriminations et d’agressions.

Le débat n’est pas la laïcité ou le port de voile ; mais bien de refuser et de condamner sans réserves le racisme. La noble cause défendue ne doit en aucun cas être salie par des manœuvres de divisions sur un mot ou sur des individus.

Le  vrai débat c’est : notre sens de la fraternité envers les 8,5 millions de musulmans en France . Aucune dérive ne doit être acceptée. Personne ne doit être traité différemment en raison de sa religion, de la couleur de sa peau, de son orientation sexuelle, de ses convictions politiques.                                                                                      

Accepter le moindre coup de canif à ces principes c’est prendre le risque d’une guerre civile. Prétendre que " l’autre " accapare l’emploi et le logement des français c’est nier de reconnaitre l’échec de toutes les politiques qui ont été menées jusqu’ici autant par la droite que par la gauche.

Certains ont déjà en ligne de mire les présidentielles de 2022. Ils n’hésitent pas à alimenter des arguments de caniveaux qui ne sont pas dignes de la République Française.                                                                                                    

En ce jour du 11 novembre, 101è anniversaire de l’armistice de la première guerre mondiale, n’oublions pas que 350 000 musulmans du Maroc, de la Tunisie, de l’Algérie, du Sénégal, du Mali, du Tchad ou du Centrafrique ont combattu aux côtés des soldats français. Plus de 50 000 sont morts pour la France.                                                                 

Oublier ce fait d’Histoire est une ignominie.
Plus que jamais, et la Réunion est un exemple pour le monde avec notre vivre ensemble : NON au racisme, NON à l’islamophobie.

   

1 Commentaire(s)

Mariopaolo, Posté
Non au racisme et a l'antisémitisme !
Je suis pour que chacun puisse s'exprimer.
J'ai de nombreux amis musulmans.
Je ne confonds pas musulmans : Ceux qui vont prier dans notre plus ancienne mosquée de France,. Avec les islamistes qui veulent nous imposer par la terreur un Islam politique.
J'irai manifester contre toute forme de racisme. Mais non non je ne manifesterai jamais avec les islamistes Ni avec les frères musulmans organisation terroriste. Jamais.
Je suis contre l'antisémitisme, je soutiens l'OLP mais je m'oppose au Sionisme.
Non je ne veux pas changer les lois de la République sous la pression islamiste.