Tribune libre de Nadia Ramassamy :

La députée dépose plusieurs amedements anti-makoterie


Publié / Actualisé
Les décharges sauvages, les dépôts illégaux abandonnés, les véhicules hors d'usage délaissés...Les paysages des territoires ultramarins sont trop souvent souillés. Pire encore, ces déchets laissés à l'abandon polluent les eaux, les terres et sont des refuges aux moustiques vecteurs de la dengue et d'autres maladies à transmission vectorielle.
Les décharges sauvages, les dépôts illégaux abandonnés, les véhicules hors d'usage délaissés...Les paysages des territoires ultramarins sont trop souvent souillés. Pire encore, ces déchets laissés à l'abandon polluent les eaux, les terres et sont des refuges aux moustiques vecteurs de la dengue et d'autres maladies à transmission vectorielle.

Afin de lutte contre ce fléau, j'ai déposé plusieurs amendements sur deux projets de loi différents :

• Sur le projet de loi Engagement et proximité, mes amendements visent à autoriser les maires à faire procéder à l’immobilisation et à la mise en fourrière des véhicules ayant servi à transporter des déchets, matériaux et autres objets abandonnés, jetés ou de déversés illégalement, et à relever le niveau de sanction contre les dépôts sauvages;

• Sur le projet de loi Économie circulaire, mes amendements visent à demander plus d'études sur les makotteries et à inciter la coopération régionale dans la gestion des déchets.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !