Tribune libre de la CGTR :

Communiqué en soutien au jeune syndicaliste étudiant à Lyon


Publié / Actualisé
Un jeune syndicaliste étudiant s'est immolé vendredi 8 novembre devant le CROUS de Lyon, désespéré après avoir été privé de sa bourse pour étudier. Il souhaitait par son geste tragique alerter sur les politiques inhumaines des institutions et du gouvernement qui laissent les étudiants dans une immense précarité, sans se soucier une seconde de leur sort. (Photo d'illustration manifestations à Lyon)
Un jeune syndicaliste étudiant s'est immolé vendredi 8 novembre devant le CROUS de Lyon, désespéré après avoir été privé de sa bourse pour étudier. Il souhaitait par son geste tragique alerter sur les politiques inhumaines des institutions et du gouvernement qui laissent les étudiants dans une immense précarité, sans se soucier une seconde de leur sort. (Photo d'illustration manifestations à Lyon)

Aujourd'hui ce sont ces politiques qui l'ont laissé entre la vie et la mort. Ici aussi, à La Réunion ces politiques tuent dans le silence, avec la vie chère et plus de 42% des réunionnais qui vivent sous le seuil de pauvreté. La jeunesse réunionnaise est frappée par le chômage et la précarité, beaucoup ne mangent pas à leur faim et sont obligés de renoncer aux études fautes de moyens. Dans notre pays touché par le chômage de masse notamment chez les jeunes, les difficultés d'accès aux études ne font qu'aggraver cette situation sociale alarmante.

Nous, la CGTR, appelons de tous nos vœux sa rémission, et apportons notre soutien aux camarades de Solidaires Étudiants Lyon, à sa famille et ses ami-es. Nous souhaitons vous assurer que nous partageons votre lutte pour que chacun puisse réussir ses études dans des conditions de vie et de travail satisfaisantes. Nous restons vigilant-es à vos appels à se mobiliser pour porter ensemble le fardeau de votre camarade, toujours debout contre l'injustice.

La CGTR

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !