Tribune libre d'UFC Que choisir et CLCV Réunion :

Le lait, les vaches, la LBE


Publié / Actualisé
À Madame la Présidente de Sicalait, comme vous le savez le problème de la leucose a défrayé la chronique sur les médias depuis quelques mois. Ces "débats" ont surtout concerné les associations de consommateurs (UFC Que Choisir et la CLCV, la Sicarevia et dans une moindre mesure (hélas) l'administration. Nous vous renouvelons notre position, ferme, depuis le début.
À Madame la Présidente de Sicalait, comme vous le savez le problème de la leucose a défrayé la chronique sur les médias depuis quelques mois. Ces "débats" ont surtout concerné les associations de consommateurs (UFC Que Choisir et la CLCV, la Sicarevia et dans une moindre mesure (hélas) l'administration. Nous vous renouvelons notre position, ferme, depuis le début.

- oui à un circuit court pour l'alimentation des réunionnais qui privilégie une alimentation principalement locale
- oui à une alimentation saine
- oui à des produits bovins et laitiers dont toute contamination par la leucose ou ses conséquences a été écartée: c'est le principe de précaution que nous défendons !

Nous n'avons pas ou très peu entendu la Sicalait se prononcer sur le sujet : cela ne nous rassure pas sur votre désir d' apaiser les consommateurs et sur la qualité des produits issus de votre coopérative : le lait et la viande provenant de vaches réformées.

A l'issue de discussions et rencontres avec la Sica Revia - il apparaît que le taux de leucose est actuellement très faible dans l'élevage bovin de races à viande (de l'ordre de 5%) - il est en revanche "important "sur le troupeau de vaches laitières (81% de contamination sur 100% du cheptel (source Daaf) Nous savons bien entendu que la commercialisation de viandes bovine locales et en particulier de races à viande en pâtit fortement : il nous semble anormal que des éleveurs pratiquant des méthodes responsables avec des objectifs d'éradications affichés subissent les conséquences d'une diatribe généralisante.

Afin d'informer les consommateurs nous souhaitons avoir votre position sur la leucose bovine, et vos projets d'éradication (le Président Macron a annoncé 4 ans). Nous souhaitons aussi informer les consommateurs sur le devenir (traçabilité) de la viande de vaches laitières réformées : en effet si en France métropolitaine la mention "vache laitière" est mentionnée dans les boucheries, elle n'apparait pas à la Réunion. Actuellement l'absence de cette identification discrédite fortement l'appellation "bœuf pays" issu de races à viande.

Nous précisons toutefois que nous avons demandé à la SICA REVIA que sur la viande "boeuf pays" figure la mention "exempte de leucose" Nous vous encourageons à faire pratiquer avant l'abattage un test de dépistage de la leucose afin de bien différencier à la vente les carcasses portant la mention "exemptes de leucose" de celles positives pour lesquelles devra être mentionné l’obligation de bien cuire la viande. .A propos de la qualité du lait que vous vendez à la CILAM nous souhaitons savoir quels sont les contrôles qualité effectués tout au long de la chaîne "de la collecte à la remise à la CILAM ".

Dans l'espoir que la Réunion s'aligne rapidement en matière de politique sanitaire d'élevage sur la France métropolitaine, les consommateurs souhaitent que la SICA LAIT s’engage dans une politique volontariste d’assainissement Dans l'attente de vous lire veuillez agréer Madame l’expression de nos salutations distinguées.

CLCV REUNION
UFC Que Choisir OI

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !