Tribune libre de la FGR-FP :

Retraité(e)s et personnes âgées de La Réunion, on nous méprise !


Publié / Actualisé
Nous sommes plus de 132 000 (chiffre INSEE 2016) à La Réunion et pour beaucoup d'entre nous il devient de plus en plus difficile de vivre ou survivre entre le coût de la vie qui est de plus de 30 % plus élevé qu'en métropole et la très faible revalorisation des pensions depuis 6 ans sans parler de la hausse de 25 % de la CSG pour un certain nombre d'entre nou (Photo archives rb/www.ipreunion.com)
Nous sommes plus de 132 000 (chiffre INSEE 2016) à La Réunion et pour beaucoup d'entre nous il devient de plus en plus difficile de vivre ou survivre entre le coût de la vie qui est de plus de 30 % plus élevé qu'en métropole et la très faible revalorisation des pensions depuis 6 ans sans parler de la hausse de 25 % de la CSG pour un certain nombre d'entre nou (Photo archives rb/www.ipreunion.com)

A La Réunion la moitié des 55-64 ans vivent avec moins de 1200 € par mois. Après 65 ans le niveau de vie baisse de plus en plus :
- La moitié des 65-69 ans vivent avec moins de 950 € par mois !
- La situation s’aggrave encore plus pour les plus de 75 ans et atteint un niveau planché de 850€ par mois !!!
- 10 % des séniors réunionnais  survivent avec seulement 633 € par mois, minimums sociaux inclus !!!...comment-est-ce possible ?

La réforme des retraites par points prévue par Monsieur Macron et son gouvernement va encore aggraver cette situation à La Réunion ; pourquoi ?

- Parce que le système de retraite actuel, en léger déficit entre 0,3 et 0,7 % du PIB (Produit Intérieur Brut), devra être à l’équilibre d’ici le 1er janvier 2025, date prévue pour la mise en application de la retraite par points et que la seule solution envisagée par le gouvernement pour y arriver est de baisser les pensions actuelles par des revalorisations encore inférieures à l’augmentation du coût de la vie , voire de geler à nouveau le niveau des pensions lorsque les élections municipales seront passées.

-  Parce l’objectif principal de la retraite à points est de bloquer la part des dépenses des pensions dans les richesses créées en la maintenant à 13, 8 % du PIB ; cela signifie que cette part des dépenses sera la même pour davantage de personnes en retraite, donc une plus petite part pour chacun ; donc une baisse des pensions par rapport au niveau de vie des actifs (Actuellement, la pension moyenne est égale à 64,4 % du salaire moyen ; en 2050 elle diminuerait à 50,9 %).

- Parce que le rapport Delevoye préconise une revalorisation des pensions selon l’inflation et non pas en en fonction de l’évolution des salaires des actifs ; et que la fin des règles actuelles d’attribution des pensions de réversion en mode de calcul unique serait défavorable à une partie des retraité(e)s qui ont perdu leur conjoint.

Les retraitées et les retraités de La Réunion sont donc directement concernés par la " réforme " à points et doivent se mobiliser en nombre pour refuser cette régression sociale et cette augmentation des inégalités aggravées par le contexte économique et social de La Réunion que l’on connaît.

La revendication  de l’attribution d’une indemnité de vie chère pour tous avancée par l’inter-syndicale des retraité(e)s de la Réunion est plus que jamais d’actualité.

Les syndicats de retraité(e)s et les nombreuses Associations de loisirs de retraités et personnes âgées doivent appeler leurs adhérent(e)s à participer en masse aux différentes manifestations qui se dérouleront dans notre île le mardi 5 décembre 2019 à St Denis et à St Pierre.

FGR-FP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !