Courrier des lecteurs de Jean Claude Comorassamy :

Que 2020 soit source de dialogue, d'écoute, de solidarité, de fraternité, d'apaisement et de bienveillance !


Publié / Actualisé
Le contexte national voire régional n'est pas actuellement porté par un optimisme débordant en cette fin d'année 2019, où le dialogue, l'écoute, l'exemplarité et la confiance tant promis n'étaient pas au rendez-vous en cette année qui s'achève (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le contexte national voire régional n'est pas actuellement porté par un optimisme débordant en cette fin d'année 2019, où le dialogue, l'écoute, l'exemplarité et la confiance tant promis n'étaient pas au rendez-vous en cette année qui s'achève (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

 Société complexe et disparate, aux motifs différents selon que nous soyons actifs, retraités, étudiants, chômeurs, agriculteurs, commerçants, personnes portant un handicap...etc, se sont retrouvés à un moment donné dans le mouvement des " gilets jaunes " pour dire et montrer que notre société va mal voire très mal. Où, le mal-être et le mal vivre d’une partie de la population, qui se sent exclue, déclassée, abandonnée s’est emmurée dans un grand mécontentement et d’une grosse crise de confiance des politiques voire même des syndicats. 

De cette même année 2019 il y avait aussi, le grand coup de colère des Etablissements pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), puis les services des Urgences, ensuite les hôpitaux publics depuis 9 mois à bout de souffle, ont appelé l’ensemble du personnel à manifester pour réclamer davantage de moyens humains pour un service public de qualité.

A ce sujet, la réponse du gouvernement dans son " plan d’urgence ", a été jugée encore très insuffisante, au vu des arrêts de fermetures des lits demandés, aux moyens toujours étriqués, en cause aussi la " non-revalorisation salariale " du personnel hospitaliers tous grades confondus, qui depuis plusieurs années, ces hospitaliers subissent à une dévalorisation de leur travail,  au gel du point d’indice, des conditions de travail… etc, etc.

Cerise sur le gâteau, le projet de réforme des retraites soi-disant réforme sociale majeure qui vise à créer un système universel de retraite sur la base d’un dispositif de participation citoyenne est devenue une crise sans précédente pour le gouvernement.

Depuis 25 jours, la grève reconductible des conducteurs et contrôleurs de la SNCF persiste, qui du même coup pénalisant les usagers de fête en cette fin d’année ou de vacances.  Personne ne veut céder, personne ne peut raisonnablement dire que le pourrissement de la situation est une bonne chose ainsi que le jeu de la division, chère aux macronismes… etc.

Mais à qui la faute, gouvernement et syndicat se renvoient la balle. Or, les syndicats réformistes ne se satisfaits nullement des mesures annoncées et voient même, que " le diable se cache dans les détails ", sur l’âge pivot, pénibilité, sur les régimes spéciaux dont les compensations sont à demander aussi pour les hospitaliers, comme pour les pilotes de lignes, les stewards, les policiers, enseignants.

Pourquoi eux et pas les hospitaliers ? Où est l’exemplarité de nos sénatrices et sénateurs ? Si cette réforme n’est pas bonne pour eux, sera t-elle bonne pour les autres ? D’ailleurs, au vu des nombreuses candidatures annoncées aux municipales, aucun des candidats déclarés se sont manifestés au sort du personnel communal (fonction publique territoriale) qui va être durement impacté à travers cette réforme !

A croire, que ceux qui ont le pouvoir de bloquer pourraient avoir gain de cause dans cette réforme des régimes spéciaux. On les appelle maintenant des régimes spécifiques !

Bref, à l’aube de la nouvelle année 2020, souhaitons que l’on se retrouve dans les valeurs essentielles de la vie, le respect, la solidarité, le partage, le dialogue, l’écoute, la fraternité, l’apaisement et la bienveillance. Vœux les plus chaleureux à vous tous, que 2020 vous apporte santé, bonheur et réussite dans tous vos projets et en espérant toujours qu'elle sera meilleure que celle qui vient de s'écouler.

Jean Claude Comorassamy

   

1 Commentaire(s)

Portoise, Posté
Homme très intelligent au vu de ses commentaires. Bravo, vous avez tout vu juste