Tribune libre de la Cgper :

Réforme des retraites : l'universalité sans les paysans d'outre mer !


Publié / Actualisé
Nous apprenons que le projet de réforme de retraite dit universelle n'inclut pas les paysans des départements d'Outre-mer.
Nous apprenons que le projet de réforme de retraite dit universelle n'inclut pas les paysans des départements d'Outre-mer.

Alors que les niveaux de pension des retraités ultramarins sont très éloignés des standards, déjà faibles, de l'hexagone. Pour mémoire, en moyenne, le montant de retraite d'un pensionné dans les outre-mer s'élève à 330 euros contre et 750 euros dans l'hexagone.

Alors que le gouvernement a mis son veto à la loi Chassaigne votée par les deux assemblées, loi qui avait pour objectif de corriger cette situation en revalorisant les plus petites retraites agricoles y compris en outre mer.

Alors que ce veto a été posé au prétexte de traiter la question des retraites dans sa globalité.

Aujourd’hui, dans un contexte de vie chère, à la précarité déjà criante des paysans d’outre mer, le gouvernement rajoute de l’injustice et une inégalité supplémentaire en les excluant des discussions sur la réforme des retraites en cours,  sans donner de contenu, de calendrier, et en privilégiant de légiférer par ordonnances.

Nous dénonçons vigoureusement cette discrimination, nous exigeons la revalorisation de nos retraites agricoles et nous exigeons que le cas des retraites agricoles d’outre mer soit traitées dans le processus actuel de réforme.

La Confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !